Après le succès de "Ces jours qui disparaissent", Timothé Le Boucher publie une nouvelle histoire. Celle d'un garçon qui se réveille après six ans de coma. Sa famille a été entièrement décimée. Lui seul peut dire ce qu'il s'est passé. Il est la clé du mystère.

Le Patient Couv Ed Glénat
Le Patient Couv Ed Glénat © Thimoté Le Boucher

Qui dit patient, dit malade. Mais celui qui se trouve dans la chambre d'hôpital n'est pas comme les autres. Pierre Grimaud a subi un traumatisme crânien. Sur son corps, des traces de coups de couteau. C'est le seul survivant du massacre des Corneilles. Qui sait seulement ce qui lui est arrivé. Anna Kiefer est psychologue. C'est elle qui a demandé à s'occuper de Pierre. Elle connaît bien l'histoire. Il y a 6 ans, elle s'est occupée de sa soeur, Laura. La nuit du massacre, elle avait été retrouvée dans la rue, hagarde, un couteau dans la main et des traces de sang sur ses vêtements. La justice a conclu qu'elle avait tué toute la famille. Mais Laura s'est suicidé en détention, emportant avec elle le mystère sur la tuerie. Le Patient, c'est donc la quête de vérité d'une psy.

Ce qui m'intrigue c'est cette sensation de perfection qui émane de lui

Pierre est un patient intriguant. Il avance au gré des séances d'hypnoses. Il parle de son enfance, d'un homme en noir auteur des coups de couteau. Mais dit-il la vérité ? Le Patient tourne autour de la relation ambiguë entre Pierre et la psychologue. 

Timothé Le Boucher ne fait pas de mystère ou très peu sur l'histoire. Toute la question est de savoir comment il va emmener le lecteur, quel chemin il va prendre. Outre les allers-retours dans le passé, il place Pierre dans un service de l'hôpital où les patients ont des traumatismes multiples. Tous ont soif de vie, mais conséquence de leur trauma, ils n'ont aucune idée de comment la vivre. Timothé Le Boucher brouille les pistes en donnant quelques coups de projecteurs sur les personnages secondaires. Tous sont dominés par la peur et les angoisses. 

Le Patient Planche Ed Glénat
Le Patient Planche Ed Glénat / Thimoté Le Boucher

Vous écrivez des études sur les victimes dans vous apercevoir que vous en êtes une, vous même

Comme il l'avait fait dans son précédent album (Ces jours qui disparaissent), Timothé Le Boucher explore la nature humaine dans tout ce qu'elle a de plus noir à travers un dessin froid où les regards sont appuyés. Méfiez-vous, ceux qui vous entourent sont aussi tourmentés que vous ! A ceci près, tout le monde n'a pas de pulsion meurtrière et tout le monde ne passe pas à l'acte. 

Comment dessiner Le Patient ? 

La leçon de dessin de Timothé Le Boucher : 

📖  LIRE | Bande dessinée : "Le Patient" de Timothé Le Boucher, un thriller brillant

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.