En Corée du Nord, on ne fête pas les anniversaires. Sauf celui Kim Jong-Il.

Jun Sang est né le même jour. Mais il a 8 ans.

Et chaque 16 février, quand l'entière Corée du Nord célèbre son dirigeant, Jun Sang a l'impression que c'est lui qu'on fête.

Vu de ses yeux, la Corée du Nord est un paradis.

Kim Jong-Il et son père Kim Il-Sung sont des dieux. Leurs portraits sont partout, dans les rues, dans les usines, dans les salles de classes.

Dans cette société rompue à la propagande, rien n'est laissé au hasard.

Chacun a une fonction. Du haut de ses 8 ans, Jun Sang est ainsi le chef des jeunesses patriotiques de son quartier. Il en est fier.

Les méchants sont les cochons de la Corée du Sud. Là-bas, on meurt de faim, les enfants sont exploités et le pays est miné par la corruption. Mais au fil des chapitres, le décor de carton pâte va s'effriter et Jung San va découvrir le véritable visage de la Corée du Nord.

►►► Et aussi l'interview des auteurs

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.