Entre Ionesco et Becket, Andi Watson raconte la tournée dans les librairies d'un écrivain que personne ne lit et qui n'intéresse personne. Mais les gens ne sont jamais insignifiants sous le trait de cet auteur. La Tournée, une BD que l'ont pourrait voir au théâtre...

La Tournée couv Ed Ca & Là
La Tournée couv Ed Ca & Là © Andi Watson

G.H Fretwell est un homme d'habitudes. Il est ordonné. Quand il range ses 12 livres dans sa valise cartonnée, c'est sur la tranche.  C'est aussi un homme soigné. Costume avec pochette, chemise à col rond surmontée d'une cravate noire et souliers vernis. G.H Fretwell est aussi un mari et un père prévenant. Il prévient quand il quitte la maison. Il essaie toujours de parler à son fils. G.H Fretwell est écrivain et ces prochains jours, il va les consacrer à la tournée des libraires où sont prévus des dédicaces de son livre "Sans K", un livre qui raconte l'histoire d'un homme qui vend des encyclopédies en porte à porte. Le problème de cet homme aux yeux en forme de pointillé, c'est... qu'il n'intéresse personne. Il est insignifiant aux yeux de sa femme, des lecteurs, et de son éditeur. Andi Watson le dit dans le scénario et en joue en contrastant son dessin. Le décors est très travaillé quand le personnage lui, semble esquissé.

La Tournée - Planche Ed Caà et là
La Tournée - Planche Ed Caà et là / Andi Watson

Une écriture théâtrale qui fait références aux maîtres de l'absurde

Tout en racontant les détails de la vie de G.H Fretwel, Andi Watson glisse çà et là, des cailloux dans sa chaussure. Des petits rien qui vont faire plonger le destin de cet écrivain dans un monde totalement absurde. Il y a tout d'abord sa valise volée à la gare qu'il peine à décrire au policier qui ne l'écoute pas. Il y a le meurtre d'une libraire qu'il est le dernier à avoir rencontré et l'apparition d'un tueur à la valise dans la presse. Partout où notre écrivain passe, il se passe quelque chose d'étrange. A tel point qu'on pourrait douter de sa bonhomie. La police l'interroge mais lui, répond toujours à côté de la plaque. Andi Watson joue des codes de Ionesco et de Becket. Il y a chez cet auteur un vrai travail d'écriture théâtrale. Un mix d'En attendant Godot et de la Cantatrice Chauve. C'est surprenant, c'est déroutant, mais c'est surtout un vrai régal pour le lecteur. La Tournée - Andi Watson - Ed Cà et là.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.