Royal City ressemble à ses villes américaines moyennes qui ont fait le bonheur de l'industrie et qui aujourd'hui, se meurent lentement. Au coeur de cette ville, il y a la famille Pike et ses 4 enfants. L'un Tommy, est mort, il y a quelques années. Mais il continue de hanter les vivants. Le monde selon Jeff Lemire.

Royal City planche Ed Urban Comics
Royal City planche Ed Urban Comics © Jeff Lemire

A Royal City, il y a d'un côté ceux qui emploient et de l'autre, ceux que l'on exploite. Il y a donc ceux qui en partent avec plus ou moins de succès. Et ceux qui restent y vivre en rêvant d'un ailleurs. La famille Pike ressemble à toutes ces familles américaines de la middle class usées par l'industrie, repliée sur elles-mêmes. Le tome 1 de Royal City signait le retour de Patrick dans la ville pour aller au chevet de son père malade. Il a fui sa famille et il a connu la célébrité avec son roman. Mais il est aujourd'hui, en manque d'inspiration. Et sa compagne Gret, une actrice célèbre, est en train de le quitter. Patrick va mal, mais finalement, tout le monde va mal dans cette famille. La mort de Tommy à l'adolescence, a laissé des traces indélébiles chez chacun des Pike. 

Tommy le frère, l'enfant, le fantôme

Jeune, vieux, alcoolique, prêtre, chacun voyait ce frère à sa manière. Et tous lui parlent. Son père, dans le coma. Sa mère qui a retrouvé un amour de jeunesse. Patrick le romancier sur le déclin, Richie le frère prisonnier de l'alcool et des dettes, Tara, la soeur dont le mariage prend l'eau. Le tome 2 est une plongée dans les souvenirs de cette famille, quand Tommy était encore là. On comprend rapidement que le mal être des Pike, existaient bien avant. On sillonne ainsi dans la vie de chacun. Les regards dans le dessin de Lemire sont tristes cernés et fatigués.

Royal City couv Urban Comics
Royal City couv Urban Comics / Jeff Lemire

Il y a chez Lemire une forme de mélancolie, de désespérance. L'absent hante les vivants. Comme si le monde version Lemire ne pouvait avoir une issue heureuse. Il l'avait déjà exploré dans Sweet Tooth, l'histoire de ce gamin né avec des cornes de cerf sur la tête, dans un monde apocalyptique proche de Walking Dead

L'enfermement

Chez cet auteur canadien, ressort aussi la notion d'enfermement. Royal City, la ville, est la prison des Pike. Dans Black Hammer, ce sont les super héros qui sont bloqués dans un village. Lemire est un auteur prolifique. 3 livres depuis janvier. Mais que les histoires soient encrées dans le réel ou dans la science-fiction, à chaque fois la même veine. On cherche la joie, on trouve l'introspection. Déprimant ? Non. Intrigant.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.