C'est le phare le plus éloigné des côtes bretonnes. 10 kilomètres au large de l'île de Sein. Construit au XIXème siècle, Ar-Men entretient la légende. Emmanuel Lepage la poursuit dans un album où la mer gronde à chacun des pas des gardiens.

"Ar-men, l'enfer des enfers", d'Emmanuel Lepage (détail de couverture)
"Ar-men, l'enfer des enfers", d'Emmanuel Lepage (détail de couverture) © Futuropolis

Ar-Men, c'est le phare de tous les superlatifs. Assis sur un rocher de 105 m2, il culmine à 33 mètres de haut, dans une zone de récifs. A raison de quelques heures par jours, sa construction prendra 13 ans. 

L'Enfer des enfers

Entre bourrasques de vent et houle, Germain attend la relève. Ils sont trois gardiens à faire vivre le feu du phare, sa lumière. 10 jours avec l'un, 10 jours avec l'autre, le rite est immuable. Sur Ar-Men, les gardiens doivent toujours être deux, pour entretenir le bâtiment. Au fil des années passées ensemble, ils savent tout des faits et gestes de chacun.

Dans son coffre, il va ranger soigneusement ses deux alliances. Poser ses bottes au pied du lit, bien droites. Il sait pourtant qu'une vague un peu forte les fera basculer. Louis est prêt.

Ar-Men, n'est pas un phare comme les autres. Emmanuel Lepage en raconte les légendes, du Moyen-Age, à nos jours. Du premier gardien au dernier, ils sont tous liés par cet amour de la mer et le besoin de solitude. Comme si Ar-Men était une forme d'asile dans lequel ils se retrouvent, avec leurs fêlures et leurs secrets.

Papa, j'ai peur

Qui est cette fillette qui apparaît, cachée dans un des recoins du phare ? Qui est l'homme qui a écrit sur les murs du phare ? Emmanuel Lepage construit son histoire comme un roman. C'est minutieux. Au lecteur de mettre les ponctuations et les temps de pause. C'est la poésie de l'auteur et de son dessin qui alterne entre aquarelle, lavis et encre de couleur.  Dans l'enfer des enfers, il y a des histoires que l'on raconte et il y a une mer d'Iroise qui gronde.

La leçon de dessin d'Emmanuel Lepage

Comment dessiner Ar Men ?

►"Ar-men, l'enfer des enfers", d'Emmanuel Lepage (Ed. Futuropolis)

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.