Six millions d'exemplaires, 5.000 nouveaux lecteurs chaque semaine... Débarqué en France en version papier, en 2013, "L'Attaque des Titans" est un modèle du genre. Hajime Isayama livre un série titanesque, subtile sur la destinée des hommes encerclés par des murs pour échapper à la destruction.

L'Attaque des Titans © Hajime ISAYAMA / Kodansha Ltd.
L'Attaque des Titans © Hajime ISAYAMA / Kodansha Ltd. © Hajime Isayama

Quel est ce monde dans lequel Eren, Armin et Mikasa vivent ? 

Autour des champs et des villes, des remparts, immenses de 50 mètres de haut. Les murs Maria, Rose et Sinna ont été érigés il y a un siècle, en cercles, comme au Moyen-Âge, pour protéger ce qu'il reste de l'humanité.

A l'époque, les hommes n'avaient pas eu d'autres choix car le danger était à l'extérieur. Et il avait un nom : Titan. 

Des montres à l'allure humaine

L'Attaque des Titans © Hajime ISAYAMA / Kodansha Ltd.
L'Attaque des Titans © Hajime ISAYAMA / Kodansha Ltd. / Hajime Isayama

Ces monstres humanoïdes, à la démarche de zombie, sont anthropophages. Depuis un siècle, rares sont ceux qui en ont déjà vus. Seuls les soldats du bataillon d'exploration, autorisés à sortir de l'enceinte, peuvent témoigner de la menace. 

Mais ce jour-là, pour la première fois, un nuage de fumée apparaît au-dessus du mur Maria, à l'extérieur. Jamais auparavant, un Titan aussi immense n'était apparu aux yeux des hommes. Contrairement, aux autres souriants qui avancent les bras ballants, celui-là sait ce qu'il fait. Il a le regard dur, celui du destructeur. 

Pour celui qui ne connait pas (encore) ce manga apparu en 2009 au Japon, ainsi commence L'Attaque des Titans

La destruction massive sous les yeux d'Eren, de sa sœur adoptive Mikasa et de son copain de toujours, Armin est l'élément fondateur. Eren perd sa mère, dévorée par un Titan et son père disparaît. Eradiquer les Titans va devenir l'obsession d'Eren.

Un manga à tiroirs, à énigmes multiples

L'Attaque des Titans © Hajime ISAYAMA / Kodansha Ltd.
L'Attaque des Titans © Hajime ISAYAMA / Kodansha Ltd. / Hajime Isayama

Comment ces monstres sont arrivés sur terre ? Pourquoi y'en-a-t'il un subitement plus grand que les autres ? Que disent ces murs de la société dans laquelle l'humanité est enfermée ? 

L'Attaque des Titans est un manga aux énigmes multiples

Quand il s'est lancé dans sa série, Hajime Isayama avait son histoire en tête, jusqu'à son dénouement. Pour preuve, il a distillé des indices dans ses pages. Mehdi Benrabah, le directeur éditorial de Pika Editions en a noté une : "Il y a une phrase très énigmatique qui est prononcée, on ne sait pas par qui, dès que l'on découvre Eren, et il y a un écho dans le dernier tome et on comprend." On ne divulguera rien de ces mots. Expliquer un détail, c'est déjà trop en dire. Ce qu'il faut suivre, c'est la trajectoire d'Armin, Mikasa et surtout d'Eren, ce gamin en colère.

La violence est inhérente à l'homme

L'Attaque des Titans © Hajime ISAYAMA / Kodansha Ltd.
L'Attaque des Titans © Hajime ISAYAMA / Kodansha Ltd. / Hajime Isayama

Hajime Isayama malmène ses personnages

Chez lui, chacun a une histoire et sa part d'ombre. Les femmes sont fortes. Il y aussi son trait, différents des autres mangas, sauvage, avec une impression de croquis. 

Aux éditeurs critiques, Hajime Isayama n'a jamais rien lâché, pas même ses Titans humanoïdes à l'allure grotesque parfois. "Il n'a jamais voulu puiser dans l'imaginaire collectif pour créer ses monstres, trolls, dragon ou autre" selon Mehdi Benrabah. "Il s'inspire d'expressions qu'il peut voir dans les magazines.

Dès lors qu'une expression l'interpelle, il en fait un Titan." Hajime Isayama puise son histoire dans le monde d'aujourd'hui. Son but, à priori, n'est pas d'en dénoncer les travers, même si ses dialogues peuvent prêter à confusion. "La violence est inhérente à l'homme." Rarement manga aura été aussi palpitant, aussi foisonnant, aussi malin. A lire et à relire.

L'Attaque des Titans de Hajime Isayama chez Pika.

L'équipe
Contact