Connaissez-vous les lingettes intimes masculines ? Jean-Patrick a posé la question et Maïa lui répond

Aujourd’hui, un courrier de Jean-Patrick... ah oui, ce sera Jean-Patrick à chaque fois, pour des raisons d’anonymat - et parce que ce prénom transpire le sexe. 

Jean-Patrick m’écrit donc : « Bonjour madame, avez-vous un avis sur les lingettes intimes masculines ? On m’a proposé d’investir dans une start-up. » 

C’est quoi, une lingette intime ?

Ça sert à rafraîchir ses parties génitales sans passer par la case douche, par exemple si je fais transpirer Daniel Morin pendant cette chronique - ça peut arriver, on n’est à l’abri de rien, le monde est une jungle - eh bien Daniel Morin n’aura pas besoin de se vider sa canette de coca sur les parties génitales, car il aura eu la prévoyance de ne jamais être en studio, avec moi, sans lingettes. Ça sert aussi pour l’incontinence - là je ne parle plus de Daniel - pour les règles, les rencontres impromptues sur une photocopieuse, les accidents de sièges chauffants, etc. 

Pour hommes, on a donc des marques comme l’Essuie-Fraise, ManGroomer ou PeeSafe, dispo en ligne, prêtes à vous récurer jusqu’aux… ongles… et à ce rythme les hommes vont être tellement propres qu’on pourra faire des pause-déj sur leur hampe - et ça, c’est ce que j’appelle la marche de l’Histoire. 

Certaines lingettes ont même des parfums comme « Executive Scent » ce qui signifie franglish « odeur de dirigeant d’entreprise »...

Reste à savoir si l’entreprise est plutôt CAC 40 ou PME agricole - ça peut jouer sur la composition des arômes.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.