Dans cette chronique, Maïa Mazaurette répond à une nouvelle question de Jean-Patrick : Comment surmonter sa honte quand on a quarante ans et qu'on est toujours puceau ?

Cette semaine, Jean-Patrick est toujours puceau à 40 ans, il me demande comment surmonter sa honte. Vaste question, je vais commencer par la recadrer. 

En France, le premier rapport sexuel a lieu à 17 ans en moyenne, nous avons 10 partenaires sexuels en moyenne. Évidemment ça dépend du sexe, du sens du vent et de l'âge du capitaine... Mais malheureusement, le principe d’une moyenne, c’est qu’elle écrase tout sur son passage – du coup, on a l'impression que le premier rapport tombe à 17 ans comme la majorité tombe à 18 ans ou la Rolex à 50. 

Pourtant, si on regarde les statistiques, on s'aperçoit que 3% des hommes et des femmes de plus de 35 ans n’ont jamais eu de rapports sexuels. Je ne sais pas si ça peut aider Jean-Patrick, mais rien qu'en France, un million de personnes de plus de 40 ans sont vierges.

NAGUI : C’est énorme, comme chiffre. 

Absolument, et on n’en parle jamais. Pourtant c’est facile, il suffit d’additionner ceux qui ne veulent pas pratiquer de sexe, et ceux qui ne peuvent pas_ _accéder au sexe. Donc d’un côté on a les asexuels – 1% des Français ont autant envie de rapports sexuels que de remplir leur déclaration de revenus. Et de l’autre côté… On a tous ceux que Houellebecq appelle les exclus du marché de la séduction - ou que Despentes appelle les exclues du marché de la bonne meuf. Jean-Patrick a l’air de se situer dans la seconde catégorie, et là effectivement ça cumule plus qu’au RPR sous Chirac : ne pas être désirable dans une société du désir, ne pas être vu dans une société du spectacle, ne pas être adulte dans une société sans autre rituel de passage que le sexe... Tous les ingrédients de la honte sont rassemblés, manque plus que la chronique de Morgane et c’est le massacre.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés