Dans cette chronique, Maïa Mazaurette se demande s'il est bon de renoncer au plaisir solitaire...

Aujourd’hui Jean-Patrick a une urgence très urgente : « salut mazzaurette t'aurais pas des conseils pour arreté la masturbation c trés urgents merci t'avoir lu »

Petite précision : si Jean-Patrick semble un chouïa confus, c’est parce qu’il ne met ni majuscule ni ponctuation dans son message - un oubli typique des gens qui tapent avec une seule main. Eh oui, mine de rien, ça demande vachement de coordination... Et nous, les médias, honte à nous, on sous-estime le handicap que représente la masturbation dans un monde de claviers.

Bon, ensuite, la question de Jean-Patrick est assez courante. Sur Internet, il existe d’ailleurs des communautés d’hommes qui essaient de renoncer au plaisir solitaire. La plateforme la plus connue, sur Reddit, s’appelle NoFap - fap c’est l’onomatopée que fait la masturbation dans les mangas, donc NoFap : une communauté qui compte 700 000 membres, contrariés, soit 1400000 poignets endoloris. Et si je parle d’hommes, spécifiquement, c’est parce qu’il existe certes un groupe NoFap pour les femmes... mais avec zéro membre. Vous pouvez déduire de cette information ce que vous voulez : que les femmes sont des saintes, ou des perverses, qu’elles sont plus douées pour la masturbation, ou moins douées... En tout cas il y a une asymétrie. Et ça s’observe dans la sexualité en général : le désir contrarié est un fantasme d’homme : pensez au succès des cages de chasteté, à l’obsession pour la castration, au business des dominatrices, à la carrière de Morgane... Croyez-moi, si Freud avait préféré le cheval d’arçon au divan, ce n’est pas sur le masochisme féminin qu’il aurait écrit des tartines - à moins qu’il n’ait inventé le masochisme féminin précisément pour énerver sa dominatrice et se faire fouetter le scrotum à coups de Schnitzel.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.