Ils sont plus d’une centaine de MIE (Mineurs Isolés Étrangers), rebaptisés MNA (Mineurs Non Accompagnés) à dormir dans la rue à Paris.

Fresque MIE ADADA
Fresque MIE ADADA © Radio France / Antoine Chao

Une valse de sigles et de lettres pour des jeunes qui se retrouvent à la rue quand l'Aide Sociale à l'Enfance (ASE) devrait les prendre en charge via le Dispositif d'Evaluation Des Mineurs Isoles Etrangers (DEMIE)...

Fresque MIE ADADA 2
Fresque MIE ADADA 2 © Radio France / Antoine Chao

En attendant, 12 d’entre eux, suivis par les MIDIS du MIE ont trouvé refuge, pour 4 semaines, à Saint-Denis avec le collectif ADADA « Artistes Des Ateliers Dionysiens Associés » pour préparer une exposition collective et SOLIDAIRE en 9 lettres !

Un mois artistique et solidaire au 60 Adada, découvrez ici

Le Journal de Saint-denis

Merci à Yvan Loiseau, Olivier Rosenthal et Agathe Nadimi

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.