Se faire plateformiser, travailler à la tâche au bon vouloir de l’algorithme d’une plateforme c’est pas joli, joli

No - Loi Uber
No - Loi Uber © Radio France / Antoine Chao

Quand Uber veut détruire les acquis sociaux, acquis de haute lutte, et transformer le droit du travail à son avantage, les chauffeurs de VTC autant que les livreurs de pizzas ou plutôt de sushis et de poke-bowl doivent rester attentifs et combatifs. 

Pas de "loi Uber" en Europe ! C'était la journée d'actions internationale du mercredi 24 février, à Paris, devant la Représentation en France de la Commission européenne et partout dans le monde.

Avec Jérôme Pimot du CLAP (Collectif  dédié à la défense des droits et des conditions de travail des livreurs  "auto-entrepreneurs" Deliveroo, Uber Eats, Stuart, Glovo, Frichti, etc.)

Brahim Ben Ali, secrétaire général du syndicat INV (Intersyndicale Nationale VTC)

Leïla Chaibi, députée européenne membre du groupe de la gauche au Parlement européen - GUE/NGL

Laurent Degousée co-délégué de la fédération SUD Commerce et Services

A voir : Invisibles, les travailleurs du clic

A suivre : Barbara Gomes

Musique : Les Pigeons de Skinner 1 & 2  par Cabadzi sur l'album «BÜRRHUS» autour des expériences du chercheur Bürrhus Fréderik Skinner

Réalisateur :  

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.