C'est ce que souhaiterait la rédaction de Next INpact. A retenir également cette semaine : le procureur de New York s'attaque aux faux comptes Twitter et Elon Musk a un nouveau joujou : un lance-flamme.

La réflexion lancée par Next INpact sur le label bio pour Internet
La réflexion lancée par Next INpact sur le label bio pour Internet © NextINpact

Faut-il créer un label Bio pour Internet?

Au même titre que le bio nous garantit normalement des fruits sans pesticide et bien ce label garantirait que le site internet que l'on utilise est sans cookie, ces petits logiciels qui récupèrent nos données de navigation. C'est en fait une réflexion lancée par le site spécialisé  Next INpact. Le but est de mettre en valeur les plateformes qui ne font pas leur beurre en exploitant les données personnelles de leurs utilisateurs. A l'heure des grandes plateformes, cela permettrait "de mieux identifier les rares îlots de paix pour nos données, et ces petits producteurs de solutions qui refusent de participer à la surveillance de masse organisée par les publicitaires", écrit le journal. La forme que prendrait ce label est encore à définir, comme d'ailleurs la structure qui pourrait le mettre en place. Le site précise que la CNIL, notre gendarme des données personnelles, même si elle soutient le projet ne souhaite pas le porter. Next INpact lance donc un appel aux bonnes volontés. 

Pour la première fois les ventes de smartphones baissent en Chine.

Il ne s'est vendu que 459 millions d'unités en 2017. Un chiffre encore impressionnant mais c'est tout de même 4% de moins par rapport à 2016. C'est la première fois que le marché est en baisse depuis l'apparition des smartphones dans le pays. Le plus gros marché au monde de smartphone arrive à saturation. 

Enquête contre les faux followers

Oui toutes ces personnalités, acteurs, sportifs ou politiciens qui payent des entreprises pour leur fournir des faux abonnés, des J'aime ou des retweets pour leur compte Twitter, Facebook ou Instagram. Et bien cela ne plait pas du tout au procureur de New York, il a ouvert en début de semaine une enquête contre Devumi, une de ces entreprises de faux comptes épinglé par un article passionnant du New York Times . ET qui montre qu'elle usurpe pour cela l'identité de vraie personne. Pour info, 250 000 abonnés sur Twitter coûte 1 500 euros. 

Le nouveau joujou d'Elon Musk

Lui est suivi par près de 18 millions d'abonnés sur Twitter. Elon Musk a encore fait beaucoup parler avec son nouveau produit. Non, le fondateur de Tesla et SpaceX n'a pas annoncé une voiture volante, ni  une puce pour nous rendre plus intelligent mais...   un lance flamme. Dans cette courte vidéo postée sur Instagram Elon Musk s'amuse avec son nouveau joujou, parfait pour faire face à une attaque de zombie ironise le patron fantasque sur les réseaux sociaux. Il en a déjà vendu plus de 17 000. A 500 dollars le lance flamme, ce qui était à l'origine une blague lui a déjà rapporté 8 millions de dollars.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.