Pour la troisième année consécutive, les Rencontres de la Photographies à Arles accueillent le VR Arles festival, un événement où le public est invité à découvrir une vingtaine d'œuvres dédiées à la réalité virtuelle.

Le public pourra découvrir une vingtaine d'œuvres
Le public pourra découvrir une vingtaine d'œuvres © Arles VR Festival

L'objectif d'Arles VR est de plonger les spectateur au cœur des meilleures productions mondiales de réalité virtuelle. Une vingtaine d'œuvres est présentée au public qui devra se coiffer d'un casque pour pouvoir les apprécier. Des expériences qui durent de 3 à 40  minutes. Les spectateurs vont se plonger dans dans le tableau d'Edouard Manet, un bar aux Folies-Bergère, se retrouver au centre d'un banc de requins en pleine chasse ou avec des combattantes kurdes en Irak. 

En quelques années, le monde de la création a mûri et a maintenant dépassé la phase de "vivre une expérience immersive". Les réalisateurs commencent à mieux maîtriser le potentiel de la réalité virtuelle constate Benoit Baume le directeur de la rédaction du magazine Fisheye et le créateur du festival. "Nous, ce qui nous intéressait c'était de dépasser la notion d'expérience pour aller vers une notion d'écriture, de création artistique. Comment on s'empare de ce média qui a des possibilités infinies pour nous emmener vers des dimensions que ne permettrait pas un film classique?". 

Exemple de contenus originaux avec Vaysha l'aveugle, un court métrage sur une jeune fille née avec un œil vert et l’autre marron, des yeux vairons qui l'un voit dans le passé, l'autre dans le futur. Un film très intéressant en réalité virtuelle puisque lorsque dans le casque le spectateur ferme un œil, il voit le passé et si il ferme l'autre c'est le futur.

Des nouvelles techniques de réalisation à inventer

Cela fait plus de 100 ans que les photographes, les réalisateurs mettent un cadre aux images. Là, il n'y a plus vraiment de cadre puisque le réalisateur filme la plupart du temps  à 360 degrés. Il faut donc inventer de nouvelles techniques pour tout de même guider le spectateur dans l'oeuvre avec, par exemple, du son spatialisé, des mouvements de caméra et plein de choses encore à inventer. Pour la première fois cette année, des œuvres pour les jeunes à partir de 7 ans seront également à découvrir dont notamment un film autour de la préparation de l'astronaute préféré des enfants : Thomas Pesquet. Un festival qui a sa compétition : cette année, le jury est présidé par l'actrice Marie Gillain et le prix sera décerné jeudi.

Le festival Arles VR a lieu jusqu'au 26 août au couvent Saint Césaire à Arles. 

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.