En octobre, il s’est exprimé devant l’ONU et en avril, il était invité dans un célèbre talk show américain...

On a récemment appris qu’il est devenu citoyen saoudien. En fait, ça ne veut pas dire grande chose : c’est surtout une grosse opération de com de l’Arabie Saoudite pour mettre en valeur une grande conférence sur les nouvelles technologies.

Et d’ailleurs, cette opération, beaucoup l’ont trouvé de mauvais goût. Il faut dire que Sophia a l’apparence d’une femme, et ça fait un petit peu tâche d’accorder à un robot des droits que n’ont pas les femmes saoudiennes.

Sophia est un robot à taille humaine, qui ressemble à Audrey Hepburn

Elle n’est pas capable de se déplacer, il n’y a que sa tête et ses bras qui bougent.

Mais c’est surtout son visage qui est impressionnant : il est très beau et très expressif. Elle peut simuler la joie, la tristesse, la colère… 

Et elle a une petite particularité : l’arrière de son crâne est transparent, ce qui permet d’entrevoir l’électronique et la mécanique du robot. ça, c'est pour le côté physique, assez réussi. Mais Sophia est aussi capable de parler et de répondre à des questions.

Et c’est d’ailleurs comme ça qu’elle est devenue célèbre l’an dernier,  avec une sortie fracassante sur l'extermination de l'espèce humaine.

Le mythe Terminator a été aussitôt relancé, tout le monde a relayé, terrifié, cette séquence : Un robot nous veut du mal ! On a cru avoir à faire à une super-intelligence menaçante…Alors qu’en fait c’est juste un robot un peu idiot qui ne comprend rien aux questions qu’on lui pose, et qui répond à côté de la plaque, en utilisant des formules automatisées.

L’intelligence artificielle de Sophia n'est pas plus développée que celle de Siri 

Mais comme l'I.A d'Apple, elle répond de travers. Et en général, ses meilleures réponses sont complètement scriptées, c’est à dire qu’elles ont été écrites à l’avance. Par exemple, quand on lui a reposé, plus tard, la question du danger de l’intelligence artificielle, cette fois elle a répondu tout autre chose. Elle a fait référence à Elon Musk, le patron de Tesla qui dénonce régulièrement les dangers de l’intelligence artificielle. Et ce clin d’œil, ce trait d’humour, ce n’est pas Sophia qui l’a inventé, cela a été pré-écrit, et c’est en grande partie du spectacle.  Et si ça marche aussi bien, c’est que contrairement à Siri, Sophia a un corps, et c’est cela qui décuple l’effet, et qui la rend si impressionnante.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.