Jusqu'ici, il était un peu vendu sous le manteau, sur internet ou dans certaines boutiques tendance, le smartphone "durable" débarque en France chez Orange.

Le Fairphone se démonte en une vingtaine de secondes et sans outil
Le Fairphone se démonte en une vingtaine de secondes et sans outil © Radio France / Hélène Chevallier

Le principe du Fairphone est simple : proposer un smartphone réparable et avec des composants issus de filières plus éthiques. Dans un smartphone il y a, en effet, plus de 1200 composants et 60 métaux différents dont plusieurs ont des impacts environnementaux et sociaux très importants. Ce n'est pas pour rien que certains sont surnommés les minerais «de sang». Les équipes du Fairphone travaillent, par exemple, en République Démocratique du Congo avec des mines de tantale ou d'étain qui ne financent pas les conflits, d'autres mines au Rwanda ou des usines en Chine qui accordent de meilleures conditions de travail à leurs salariés. On est loin du 100% équitable mais l'entreprise hollandaise est petite, plus elle grossira, plus elle aura d'impact sur ses fournisseurs et pourra changer les choses.

Ce téléphone est également réparable, la patron du Fairphone Bas van Abel s'amuse même à le démonter d'une main. Ceux qui ont déjà essayé de changer l'écran d'un smartphone haut de gamme le savent, il faut s'armer d'outils et de patience. Le démontage du Fairphone est déconcertant de facilité et beaucoup de composants sont changeables. Au lieu de sortir un téléphone chaque année, l'entreprise hollandaise fait évoluer les composants. Les possesseurs du smartphone peuvent ainsi avoir un appareil photo plus performant sans changer de téléphone.

Bien sûr, il ne faut pas s'attendre ni à un design ni à des performances incroyables mais c'est aussi un choix à faire en tant que consommateur. Le patron du Fairphone dit en avoir vendu 150 000 exemplaires, une goutte d'eau si on regarde les ventes dans le monde : près d'1 milliard et demi de smartphones ont été vendus en 2016. Il est vendu aux alentours de 525€ seul, moins de 100 euros s'il est subventionné par un abonnement chez l'opérateur Orange.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.