Dans le journal du futur cette semaine, ce nano-robot capable de se déplacer dans le corps humain, une expérience inédite de communication entre trois cerveaux et la reconnaissance faciale pour empêcher les mineurs de trop jouer sur leurs écrans.

Ce robot mille-pattes est capable de porter 100 fois son poids
Ce robot mille-pattes est capable de porter 100 fois son poids © University of Hong Kong

Imaginez un robot de la forme d'un petit ticket de métro, un robot mou doté de toutes petites pattes, capable de se déplacer à travers notre corps pour administrer un médicament pile à l'endroit d'une douleur. C'est le but du projet de nano robot développé par une équipe de l'Université de Hong Kong et dont les travaux viennent d'être publiés. Dans une vidéo, le mille patte mécanique se déplace aisément dans un faux estomac avec une pilule sur le dos. 

Le robot n'a pas encore été testé dans un organisme vivant. L'équipe reconnait qu'il faudra encore le miniaturiser et le rendre bio dégradable mais ce genre de recherche est très prometteuse. Elle pourrait permettre, dans le futur, d'administrer des médicaments de façon plus précise et donc d'être à la fois plus efficace et moins agressif pour le reste du corps, par exemple, dans le cadre du traitement de tumeurs.    

Une expérience inédite de communication par la pensée

Des chercheurs de l'Université de Washington ont réussi à faire communiquer trois cerveaux entre eux pour jouer à la même partie simplifiée de Tetris. Trois personnes sont placées dans des salles différentes. Deux sont chargées de prendre une décision et la troisième de l'appliquer. Les deux premiers cobayes sont coiffés d'un casque qui repère l'activité cérébrale. Eux, voient l'intégralité de l'écran et sont chargés de décider s'il faut pivoter ou non une brique pour qu'elle s'insère parfaitement dans les autres. Pour oui, ils regardent une LED d'un côté de l'écran et pour non une LED de l'autre côté de ce même écran. Le troisième cobaye ne voit lui qu'une partie de l'écran mais c'est lui qui est chargé de tourner ou non la brique. Pour cela, il est muni d'un autre type de casque, casque de stimulation magnétique transcranien qui reçoit la décision de ses deux camarades et qui si il faut tourner la brique, la transforme en un éclair de lumière dans l'œil. La même expérience a été menée sur 5 groupes différents et le taux de réussite est plutôt très bon : un peu plus de 81%. Les chercheurs américains pensent pouvoir étendre ce réseau à beaucoup plus de personnes et surtout des personnes qui pourraient être au 4 coins du monde... Je vous rassure quand même on est bien loin encore de pouvoir faire une réunion par la pensée... Il s'agit pour le moment de commande très simple...    

La reconnaissance faciale pour empêcher les jeunes de trop jouer au jeu vidéo

Depuis quelques mois, les autorités chinoises ont multiplié des mesures pour empêcher les plus jeunes d'être accros aux écrans. L'année dernière Tencent, un des plus gros éditeurs de jeu mobile, avait dû mettre en place un système de limitation du temps de jeu d'un de ses plus gros succès Honor of Kings pour les jeunes de moins de 18 ans. Poussé par Pékin, l'éditeur est passé il y a quelques jours au niveau supérieur : il teste maintenant un système de reconnaissance faciale. L'idée est ici d'utiliser l'appareil photo du téléphone pour vérifier que le joueur a bien l'âge qu'il déclare et ainsi repérer toute éventuelle fraude. L’Empire de la cyber surveillance a encore frappé.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.