Alors que plusieurs études montrent que l'utilisation abusive du smartphone diminue les performances des étudiants, Hold les pousse à ne pas utiliser leur téléphone pendant les cours en leur donnant des récompenses en échange.

Hold récompense les étudiants qui arrivent à lâcher leurs smartphones en cours
Hold récompense les étudiants qui arrivent à lâcher leurs smartphones en cours © Getty / Ariel Skelley

Hold a été créée par trois jeunes norvégiens il y a deux ans. C'est assez paradoxale mais cette solution prend la forme d'une application gratuite à télécharger sur son téléphone. Une fois lancée, un écran bleu apparaît avec un minuteur et un décompte de points. L'étudiant commence à cumuler des points à partir de 20 minutes sans utiliser son smartphone. Hold empêche d'utiliser le smartphone mais ne le bloque pas : si un étudiant a une soudaine envie, en plein cours magistral sur l'héritage révolutionnaire dans l'Ancien Régime, d'aller sur Snapchat, il peut tout à fait le faire mais il devra arrêter son décompte et donc il cumulera moins de points. 

Avec ces points, les étudiants gagnent des bons pour un café par exemple (5 heures sans regarder leur portable), mais aussi des pop-corn au cinéma, des tickets à gratter pour gagner des voyages, ils peuvent également faire des dons à des associations et surtout ils gagneront peut-être de meilleures notes à leurs examens. Car cela ne vous surprendra pas, le smartphone distrait les élèves au point qu'ils ont de moins bons résultats. 

C'est ce que démontrent plusieurs études

Dernière en date: celle réalisée par les universités de Gand et d'Anvers sur près de 700 étudiants. Ceux ayant un usage du smartphone au-dessus de la moyenne ont obtenu 1 point de moins à leurs résultats d’examens et aurait un taux d'échec de 8 % supérieur aux autres élèves. Après les pays scandinaves, où elle aurait été téléchargée par près de 40% des étudiants, Hold vient d'être lancée en Grande Bretagne.  

La dépendance des jeunes au smartphone est en train de devenir un réel enjeu de santé publique. Manque de sommeil, agressivité, problème de vue, de concentration... les professionnels de santé multiplient les alertes liées à une utilisation excessive par les jeunes des téléphones portables. 

En Californie, des étudiants de Stanford ont manifesté ce week-end devant un magasin Apple de Palo Alto pour demander à l'entreprise de faire plus pour lutter contre l'addiction à ses Iphones. Même certains actionnaires d'Apple s'en inquiètent : deux fonds d'investissement ont en effet demandé début janvier au géant américain de s'attaquer à ce problème en proposant notamment que soit mis en place dans les futurs Iphones un logiciel permettant aux parents de contrôler le temps d'utilisation de leurs enfants. Pas par altruisme, je vous rassure, mais l'image négative que cela donne de la marque pourrait influencer le cour de la bourse. 

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.