Dans le journal du Turfu cette semaine, les drones de plus en plus utilisés par les criminels, un bilan mitigé pour la reconnaissance faciale en Irlande et un robot qui prépare le petit déjeuner.

Lors d'un kidnapping, des criminels ont utilisé des drones pour gêner la police
Lors d'un kidnapping, des criminels ont utilisé des drones pour gêner la police © Getty / Buena Vista Images

Après les drones qui livrent des paquets aux pensionnaires des prisons, voici les drones qui empêchent la police d'intervenir lors d'un kidnapping. La scène s'est passée l'hiver dernier aux Etats-Unis mais elle a seulement été racontée la semaine dernière par un membre du FBI dans une conférence sur les drones. Alors qu'un groupe d'agents s'étaient positionnés en hauteur pour repérer la situation, ils ont commencé à entendre le bourdonnement de petits drones, les véhicules volants se sont mis à tournoyer autour d'eux et à passer à toute vitesse pour les aveugler. En plus de gêner les policiers dans leur surveillance, les images étaient diffusées en direct sur YouTube pour que leurs complices puissent voir où étaient positionnées les agents. Le site DefenseOne qui a recueilli ce témoignage explique par ailleurs que les drones sont de plus en plus utilisés par les criminels pour repérer les failles de sécurité d'un bâtiment, surveiller les gardes-frontières ou passer des petits paquets de drogue du Mexique aux Etats-Unis. Pour le moment seuls les brouilleurs peuvent neutraliser les drones mais impossible de les utiliser en ville sous peine de brouiller également les réseaux de téléphonie mobile. 

Au Pays de Galles, la reconnaissance faciale a la berlue

La Chine n'a pas le monopole en la matière, le Pays de Galles est en train aussi de tester un vaste système de reconnaissance faciale. Les autorités expérimentent depuis un an ce système dont le but est de repérer automatiquement dans une foule des suspects grâce au système de vidéo surveillance. Selon un premier bilan de la police, la reconnaissance faciale leur aurait permis d'arrêter 450 personnes depuis sa mise en place en juin dernier. Elle a été utilisée principalement lors de grands concerts mais aussi des matchs de football ou de rugby. Un "succès retentissant" s'est félicitée la police. A modérer tout de même. Lors de la finale de l'UEFA il y a un an, sur 2 470 personnes signalées comme suspectes par le système, 2 297 étaient en fait des fausses alertes. Ce qui représente 92% d'erreur. Ces "faux positifs" seraient dus à une mauvaise qualité des images, le système aurait été amélioré depuis, selon le communiqué de la police galloise. Assez inquiétant tout de même d'autant que dans le futur, la police pourra enrichir son système de reconnaissance automatique avec les bases des plaques d'immatriculation des véhicules, des passeports ou des permis de conduire. 

L'ami du petit déjeuner

La Lego Breakfast Machine a été créée par un YouTuber fan des petites pièces danoises. Il a construit pour son père tout un système capable de préparer un petit déjeuner à l'anglaise et ce entièrement avec des pièces de Lego. Dans la vidéo, on voit d'un côté une sorte de petite plateforme avec deux bras articulés qui saisissent le bacon puis les œufs, les amènent jusqu'à la poêle et les cassent pile au dessus. Ensuite, un véhicule robot avec une spatule intégrée tente de le remuer afin d'en faire un œuf brouillé. 

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.