Embourbé dans plusieurs scandales, le géant de la vidéo devrait proposer une nouvelle version de YouTube Kids. Une version dans laquelle les vidéos ne seront plus sélectionnées par des algorithmes mais par des humains. Une petite révolution.

YouTube Kids a été lancé en février 2015
YouTube Kids a été lancé en février 2015 © YouTube Kids

L'information a été divulguée ce week-end par le site américain Buzzfeed, le géant de la vidéo devrait selon le site américain publié dans les prochaines semaines une nouvelle version de son application pour enfants YouTube Kids. Une version où les vidéos seront uniquement triées, sélectionnées par des humains et non plus par des algorithmes. YouTube Kids est une version édulcorée de YouTube avec uniquement du contenu adapté aux enfants, enfin normalement. Contenu sélectionné jusqu'ici par des algorithmes. Le but est que les adultes puissent l'esprit léger laisser les plus jeunes s'abrutir devant leur tablette ou smartphone en enchaînant les épisodes de La panthère rose, Lego Batman ou des Lapins Crétins sans craindre qu'ils ne tombent sur une vidéo de décapitation. 

Des contenus choquants

Ces derniers mois, YouTube Kids a été éclaboussé par plusieurs gros scandales. Les enfants ont pu se retrouver à regarder leurs héros préférés dans des positions peu orthodoxes mais aussi exposés à des clips conspirationnistes, les classiques vidéo prônant que "la terre est plate" ou  que "Nous sommes gouvernés par les reptiliens" cette espèce mi-homme mi-lézard, certainement du contenu éducatif pour les enfants. Et puis, il y a eu aussi ces centaines de commentaires pédophiles accompagnant des vidéos d'enfants en train de faire de la gymnastique. Dans les deux cas, les algorithmes du géant de la vidéo ont été pointés du doigt, totalement incapables de trier correctement le contenu. YouTube a fini par le reconnaître : ses algorithmes ne sont pas infaillibles. 

Fini le tout algorithme?

Les géants de l’Internet ont depuis longtemps érigé leurs algorithmes comme la recette magique de leur succès. Pour YouTube par exemple, ce sont sur les algorithmes de suggestion de vidéos, ceux qui vous propose la vidéo qui enchaînera ensuite, que repose le succès de la plateforme. Leur but est que les enfants enchaînent les dessins animés et les vidéos de test de toboggan pendant des heures et des heures et qu'ils restent sur la plateforme le maximum de temps pour voir le maximum de pubs. 

De la même manière que les algorithmes de Facebook semblent bien incapables de supprimer les infos bidons, les fake news, cette décision de YouTube de recourir à l’humain plutôt qu’aux algorithmes pour sélectionner un contenu pour enfants montrent peut-être un tournant dans la philosophie du géant de la vidéo. Aussi complexes qu’ils soient les algorithmes ne sont pas la solution à tout, en tout cas pour le moment. 

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.