En attendant une réglementation qui autorisera les véhicules autonomes à circuler partout, les entreprises de l'automobile et de l'électronique grand public travaillent elles sur ce que nous ferons dans les voitures pendant qu'elles conduiront toutes seules.

Concept cars de voiture autonome sur le stand de Toyota au CES 2018
Concept cars de voiture autonome sur le stand de Toyota au CES 2018 © Radio France / Hélène Chevallier

Il faudrait peut-être penser à rebaptiser le CES (Consumer Electronic Show) en Car Electronic Show tant la voiture est devenue la star de ce salon.  Cette année encore, il était possible d'essayer dans les rues de Las Vegas de nombreux modèles sans conducteur mais toujours avec une personne derrière le volant, comme l'exige encore la réglementation. En attendant justement qu'une réglementation autorise de façon plus large l'utilisation de ces voitures, le monde de l'électronique et de l'automobile réfléchit à l'habitacle des véhicules. Une dizaine de concepts sont à tester sur les stands. Comme Kitt dans K2000, la voiture disposera d'un assistant vocal, elle sera dotée d'écrans partout comme ces énormes tablettes qui font la longueur du tableau de bord ou ces pare brises capables de se transformer en écran pour regarder un match de basket ou un film pendant que la voiture conduit toute seule.

Personnalisation de la voiture

A l’avenir la voiture va adapter son intérieur à ses passagers, par exemple si elle repère qu’il y a un bébé, elle conduira plus doucement et mettra la musique moins fort. L’équipementier français Valeo travaille fortement sur ces sujets et notamment sur un système automatique de chauffage, qui grâce à des capteurs répartis dans la voiture voit si vous avez chaud ou froid, si vous êtes habillés chaudement ou légèrement et adapte le chauffage à ces informations. Outre le confort, ce sont des économies d’énergie qui peuvent aller entre 30 et 50% et qui permettent une autonomie plus grande des voitures électriques. 

Il est fascinant de voir le nombre d’entreprises pas forcément issues du monde de l’automobile qui s’intéressent à l’intérieur de ces voitures autonomes. Un grand groupe d’électronique grand public comme Panasonic par exemple délaisse les téléviseurs pour venir équiper la voiture. "Qu'est-ce qui va différencier une marque A d'une marque B si vous ne conduisez plus? Et bien par ce que vous allez faire à l'intérieur, comment on va vous reconnaître vous en tant qu'individu" expliqueFabien Roth, le responsable Marketing Europe de l’entreprise japonaise. Demain le salon sera notre voiture. 

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.