En France, au moins trois millions de personnes souffrent d'un périnée fragile. Emy est une sonde connectée qui permet de parfaire sa rééducation périnéale à la maison.

La sonde Emy se connecte par bluetooth à un smartphone
La sonde Emy se connecte par bluetooth à un smartphone © Fizimed

Le périnée est un ensemble de muscles situés au niveau du bassin qui joue un rôle clé : affaibli ou distendu, il peut provoquer des fuites urinaires ou à l'extrême un prolapsus, une descente d'organe en langage familier. Près de 3 millions de personnes seraient concernées, majoritairement des femmes (mais les hommes le sont également). Des chiffres qui seraient sous estimés. Voilà pourquoi il est important de faire sa rééducation périnéale. Mais elle est malheureusement souvent soit pas correctement réalisée soit négligée faute de temps. C'est à cette problématique qu'Emy tente de répondre. Il s'agit d'une sonde que l'utilisatrice introduit dans le vagin et qui, reliée à son smartphone, permet de réaliser des exercices. Emeline Hahn est la co-fondatrice de Fizimed, la jeune entreprise strasbourgeoise à l'origine de cette sonde : "C'est comme les sondes que l'on trouve chez les kinés ou les sages-femmes sauf qu'elles sont non filaires, elles sont entièrement connectées. On peut avoir la sonde, rester habillée et faire sa rééducation.

La sonde vient capter la contraction des muscles du périnée de la patiente et transmet l'information via une connexion Bluetooth au smartphone. La patiente fait ses exercices (calqués sur des protocoles thérapeutiques) via l'application par l'intermédiaire de petits jeux ludiques. 

Emy n'est pas un gadget, elle est reconnue comme un dispositif médical

Une kinésithérapeute spécialiste de la rééducation périnéale qui travaille avec l'équipe d'Emy y voit de nombreux avantages. Cela ne remplace pas la prise en charge des kinés ou des sages-femmes mais la complète, selon elle. Bien souvent, les dix séances prescrites après un accouchement ne sont pas suffisantes et surtout il est nécessaire de faire des exercices seule chez soi. L'application associée à la sonde rendent la rééducation à domicile un peu plus ludique et peut-être plus efficace. Elle permet également de pallier la problématique des déserts médicaux où les kinés ou sages femmes sont parfois très éloignés ou surchargés. En revanche, la kinésithérapeute n'est pas complètement convaincue par les jeux un peu trop ludiques car prises dans le jeu les patientes pourraient oublier les bons gestes de contractions au profit d'un meilleur score. 

La sonde est actuellement en phase d'industrialisation. Une étude clinique devrait démarrer au début de l'année prochaine. Elle est actuellement en pré-vente sur le site Indiegogo pour 119 euros et sera commercialisée à partir du printemps prochain.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.