Elles s'appellent Kait, Jade, ou encore Ellie, et ce sont les nouvelles stars de l'E3, le salon mondial du jeu vidéo qui a lieu cette semaine à Los Angeles. Jamais les femmes n'avaient autant été mises en avant dans ce secteur.

Une femme apparaîtra sur la pochette du jeu Battlefield 5
Une femme apparaîtra sur la pochette du jeu Battlefield 5 © Electronic Arts

A l'image de Kait au centre du nouveau Gears Of War, jeu de guerre futuriste bourré de testostérone, de nombreux jeux présentés lors de cet E3 ont mis en avant des femmes lors de leur bande annonce.

Et il ne s'agit pas de personnages secondaires mais principaux, des femmes fortes prêtes à en découdre face à des aliens, des nazis ou des soldats grecs. Petite révolution par exemple pour Assassin's Creed, licence phare de l'éditeur français Ubisoft : dans Odyssey, son nouvel opus, le joueur aura le choix entre deux personnages, Alexios ou Cassandra. Cela semble une évidence mais pour l'industrie du jeu vidéo c'est un énorme pas. Il fut une époque où citer un personnage féminin de jeu vidéo se résumait à Peach et Zelda les princesses qui passent leur temps à se faire enlever ou Lara Croft dans Tomb Raider, archéologue à forte poitrine.  Les femmes étaient la plupart du temps là pour faire les potiches et de préférence en petite tenue. Mais il semble que l'on assiste à un VRAI tournant. 

Les éditeurs craignaient que les joueurs n'achètent pas leur jeu

Les choses ont peut-être changé depuis le Gamer Gate, scandale qui a touché le milieu du jeu vidéo il y a 4 ans et qui sans rentrer dans des détails un peu complexes, pointait du doigt le sexisme et la misogynie de cette industrie. A cette époque, faire d'une femme le personnage principal de son jeu vidéo était une vraie prise de risque. Les éditeurs craignaient que les joueurs n'achètent pas. Mais ils semblent maintenant plus enclins à prendre ce risque. Comme le prouve les récentes déclarations des patrons d'Electronic Arts, éditeur du jeu Battlefield V. 

La bande annonce de ce jeu qui se passe pendant la seconde guerre mondiale a été dévoilée quelques jours avant l'E3 et a provoqué une véritable tempête parmi certains joueurs. Leur problème? Des femmes soldats y participent. Pire c'est une femme qui apparaîtra sur la jaquette de leur jeu préféré. Ils sont nombreux à avoir exprimé leur mécontentement sur les réseaux sociaux avec #NotMyBattlefield. La réaction cette semaine du directeur créatif d'EA a été radicale : "Ce sont des gens qui ne sont pas éduqués... On se bat pour la cause. Ces gens ont deux choix : soit ils l'acceptent... ou alors ils n'achètent pas le jeu!"

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.