Les robots seraient selon le patron de Tesla la cause principale des retards de livraison du Model 3, sa première berline électrique à destination de la classe moyenne. Il aurait, selon lui, trop automatisé son usine de Fremont en Californie.

Elon Musk lors de l'interview accordée à la chaîne américaine CBS
Elon Musk lors de l'interview accordée à la chaîne américaine CBS © CBS

Trop de robots tuent la production. En  tout cas celle des Tesla, selon Elon Musk. Les robots seraient, selon le milliardaire, la cause principale des retards de livraison de sa nouvelle voiture, le Model 3, sa première berline électrique à destination de la classe moyenne. C'est en tout cas ce qu'il a concédé lors d'une interview à la chaîne américaine CBS. Le constructeur automobile multiplie les retards de livraison. L'énorme usine californienne n'arriverait pas à atteindre l'objectif des 5 000 voitures construites chaque semaine à cause de la trop forte automatisation de l'usine. C'est en tout cas ce qu'Elon Musk a expliqué à la journaliste Gayle King lors d'une visite exceptionnelle de l'usine. 

Des propos renouvelés sur Twitter ce week-end juste après la diffusion du reportage. "Oui une automatisation excessive de Tesla a été une erreur. Pour être précis, mon erreur. Les humains sont sous-estimés"a t-il écrit dans un message.    

Une des usines de voiture les plus robotisées au monde

Avec des centaines et des centaines de robots, l'usine de production du Model 3 est certainement l'une des usines de production de voitures les plus robotisées au monde. C'est d'ailleurs comme cela que le patron iconique a séduit les investisseurs il y a deux ans, il parlait alors d'une usine où les salariés humains n'auraient pas leur place. Pour le modèle 3, il n'a pas juste automatisé la fabrication de la carrosserie,  la peinture ou la soudure (comme dans la plupart des usines automobiles), il a également essayé d'automatiser tout l'assemblage final avec des robots extrêmement chers et pour lesquels il faut notamment des ingénieurs très compétents et donc payés très chers  pour les programmer. Au final, sans avoir réussi jusqu'ici à augmenter la productivité, les coûts de production seraient bien supérieurs à ceux d'une usine moins automatisée. 

Elon Musk va remettre de l'humain dans son usine.  A commencer par lui. 

Le patron de Tesla devrait embaucher plus de salariés faits de chair et d'os. Depuis le début du mois, et certainement pour rassurer les investisseurs, il dit dormir sur le canapé peu confortable d'une salle de réunion de l'usine pour pouvoir être au courant et prendre les décisions au plus vite en cas de problèmes sur la ligne d'assemblage. L'usine n'arrive à fournir que 2000 véhicules par semaine alors qu'au moins 400 000 voitures ont été pré-commandés. En tout cas c'est assez rare pour le noter : cette annonce est une victoire inédite de l'humain sur les robots. 

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.