Elles sont aujourd'hui partout, dans nos smartphones, ordinateurs portables jusqu'aux véhicules électriques, les batteries Lithium-Ion sont aussi au centre de la polémique sur le ralentissement volontaire des iPhones. Pourtant, des solutions existent pour augmenter leur durée.

Après 300 à 500 cycles complets de recharge, la capacité des batteries diminue de 20-25 %
Après 300 à 500 cycles complets de recharge, la capacité des batteries diminue de 20-25 % © Radio France / Hélène Chevallier

C'est un de leurs principaux défauts (le premier étant qu'elles sont extrêmement polluantes), les batteries Lithium ion perdent de leur capacité à partir de 300 à 500 cycles complets de recharge. Elle diminue alors de 20-25 %. Cela peut arriver donc au bout d'un an pour les plus gros utilisateurs de smartphones. C'est à cette problématique que souhaite répondre Power Up. Cette jeune entreprise a développé un logiciel qui, associé à un petit composant électronique, permet de préserver au maximum les batteries au moment de la charge. Car c'est à ce moment que la batterie est endommagée explique Josselin Priour, directeur général de Power Up : "On travaille sur des algorithmes de charge. Vous allez renseigner votre heure de réveil et en fonction de cela on va adapter la charge. Sur les premières heures, elle peut-être rapide, puis plus on va s'approcher des 100%, plus elle va ralentir. Car c'est sur les derniers pourcentages que l'on endommage le plus la batterie". Ce système permettrait, selon l'entreprise, de prolonger de 50% leur durée de vie. Power Up travaille d'ailleurs avec Orange pour créer un chargeur intelligent.

Une solution utile également pour suivre la santé des batteries d'une flotte de vélos électriques partagés par exemple. En plus d'en rallonger la durée de vie, ce système permettrait par exemple aux gestionnaires de savoir exactement quel est le niveau de charge et surtout d'usure des batteries de chaque bicyclette et de ne les changer que lorsqu'elles sont véritablement usées plutôt que de remplacer l'intégralité des batteries de la flotte à une date précise. Et cela, c'est bon pour le portefeuille du gestionnaire mais aussi pour la planète. Le Lithium est en effet une ressource difficile à extraire et qui a des impacts très très forts sur l'environnement. Et ce n'est pas l'augmentation des ventes de vélos ou de voitures électriques qui devrait arranger les choses. 

Un scientifique a peut-être trouvé une solution miracle. 

Un système qui permettrait de redonner vie à des batteries hors d'usage en leur rendant jusqu'à 95% de leur capacité. L'inventeur n'est pas un inconnu, il s'agit de Rachid Yazami, chercheur franco-marocain dont les travaux sont justement à l'origine de la création de la batterie au Lithium ion. Pour faire très très simple : la batterie Lithium ion possède deux électrodes. La solution de Rachid Yazami est d'ajouter une troisième électrode qui selon lui rebooste en 10 heures la batterie usée. Cela ne marche pas sur les appareils actuels car cela demande qu'ils soient modifiés mais demain peut-être que nos smartphones, voitures ou vélos électriques disposeront de ce système. A moins que cela n'arrange pas les affaires de certains constructeurs dont le chiffre d'affaires est en majorité constitué par les ventes des téléphones. 

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.