Dans le journal du Turfu cette semaine, une intelligence artificielle débat contre des humains et les robots s'affrontent sur le gazon à la RoboCup.

Pénalty lors de la finale de la RoboCup de 2017
Pénalty lors de la finale de la RoboCup de 2017 © Capture d'écran YouTube

Faut-il dire pain au chocolat ou chocolatine? Mieux vaut-il jouer en 4-4-2 ou en 5-3-2? Et si, au lieu de saouler votre entourage, vous pesiez les pour et les contre avec une intelligence artificielle? C'est le but de Project Debater développé depuis 6 ans par IBM et dévoilé lundi soir à San Francicso. Des humains ont débattu face à une intelligence artificielle sur des sujets aussi variés que la conquête spatiale, la télé-médecine ou les subventions

Aucune vidéo complète de l'événement n'est disponible donc difficile de savoir si l'argumentation de l'intelligence artificielle tenait la route. Selon un journaliste du New York Times qui a assisté au débat, c'est loin d'être du tac au tac. Mais après Google qui fait passer des appels téléphoniques à une intelligence artificielle, c'est un pas de plus vers cette quête du langage naturel par des machines. 

La France, championne du monde de foot... des robots

Ici les athlètes sont faits de boulons, de capteurs et d'intelligence artificielle. La RoboCup, plus grande compétition au monde de robots a lieu depuis le début de la semaine au Québec. Elle accueille 5 000 robots venant de 35 pays. Les équipes s'affrontent dans différentes ligues, certains robots doivent sauver des gens dans des voitures accidentées, d'autres être les meilleurs majordomes mais l'épreuve reine, c'est celle de foot : Deux équipes de quatre robots complètement autonomes s'affrontent sur un petit terrain en gazon synthétique. Et devinez qui est champion du monde en titre dans la catégorie robot humanoïde? Les Français et plus précisément l'équipe Rhoban du LaBRI, le Laboratoire Bordelais de Recherche en Informatique. 

Les matchs durent deux fois dix minutes. Le principe est le même qu'un match de foot avec des humains :"Il y a un coup d'envoi, les robots doivent se placer seuls sur le terrain, ensuite ils repèrent la balle, tapent dedans, ils tombent parfois, se relèvent et puis marquent des buts" explique Olivier Ly. L'enseignant chercheur au LaBRI précise tout de même que cela ressemble un peu à du rugby tant les robots se foncent dedans. Pour le moment, l'équipe a remporté facilement ces deux premiers matchs de poule. 

Avis aux amateurs, on a appris hier que la RoboCup 2020 aura lieu à Bordeaux

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.