Dans le journal du Turfu cette semaine : le patron de Tesla veut construire un réseau d'autoroutes souterraines à Los Angeles, Microsoft dévoile une manette de jeu pour handicapé et enfin Véra, le robot recruteur s'est fait licencier.

Avec le projet Loop, les voitures autonomes disparaîtront dans le sol pour rejoindre les autoroutes souterraines
Avec le projet Loop, les voitures autonomes disparaîtront dans le sol pour rejoindre les autoroutes souterraines © The boring Company

Elon Musk a donné un peu plus de détails en fin de semaine dernière sur Loop son projet d'autoroutes sous terre à Los Angeles. Lors de sa présentation, le patron entre autre de Tesla et de The boring company, la société qui développe Loop, a annoncé être en train de construire un tunnel d'essai de 4 kilomètres que le public pourra essayer gratuitement d'ici quelques mois. Son but : éradiquer les embouteillage. La cité des anges a été élue ville la plus embouteillée au monde l'année dernière. Chaque habitant passe, en effet, en moyenne 102 heures par an dans sa voiture, cela fait quatre jours et six heures pour un coût évalué à 19,2 milliards de dollars par an (coût de l'énergie dépensée et de la perte de productivité pour les habitants de Los Angeles). 

Construire plein de tunnels sous Los Angeles

Tunnels dans lesquels des voitures autonomes et électriques, capables de transporter jusqu'à 16 personnes, pourront se déplacer. Mais ici pas question de faire comme un métro : les véhicules ne s'arrêteront pas à plusieurs stations. L'idée d'Elon Musk est de faire plein de petites stations partout en surface comme une grosse place de parking. Les voitures seront placées sur des plateformes, sorte d'ascenseurs, qui descendront dans le sol et rejoindront les autoroutes souterraines. Elles pourront rouler jusqu'à 240 kilomètres/ heure. Un détail : reste à construire le réseau de tunnel. Et c'est un problème : les tunneliers (surnommés les boring machines), vont pour le moment à la vitesse d'un escargot. 

Microsoft lance une manette pour les joueurs handicapés

Le constructeur de la console Xbox One vient de dévoiler son nouveau joujou pour les joueurs de jeu vidéo. Non, il ne s'agit pas d'un casque de réalité virtuelle mais d'une manette destinée aux personnes handicapées. 

Avec ses deux énormes boutons, la "Xbox adaptive controller"s'adapte aux difficultés de manipulation de ces gamers en leur permettant de jouer avec une main, un pied, ou un menton. "Sur la manette standard, c'est dur d'appuyer sur les boutons car je n'ai pas beaucoup de force avec mes mains mais avec cette manette je peux utiliser de gros boutons, un plus grand joystick, les gros boutons sont plus faciles à atteindre", explique un jeune homme handicapé dans la vidéo de présentation de Microsoft. La manette dispose de 19 prises à l'arrière qui correspondent à chaque bouton sur la manette classique et sur lesquelles l'utilisateur peut brancher par exemple une pédale pour le pied ou un gros joystick. Elle sera commercialisée d'ici à la fin de l'année pour 99 dollars. 

Vera a été développée par la start-up russe Stafory
Vera a été développée par la start-up russe Stafory / Capture d'écran

Vera, le robot recruteur, licencié

Vous en avez peut-être déjà entendu parler, elle a été très médiatisée il y a un mois suite à un article du Washington Post. Vera serait déjà utilisée par 200 entreprises en Russie dont Pepsi ou Ikea pour épauler les DRH dans la pré-sélection des candidats à un poste. Capable de faire passer 1500 entretiens par jour, Vera vient d'être licenciée par L'Oréal en Russie où elle était testée depuis plusieurs semaines. L'expérimentation n'aurait pas été concluante selon le groupe..

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.