Bien pratique quand on ne sait pas lire ou écrire, les enceintes intelligentes plaisent beaucoup aux enfants. Quelques chercheurs et psychologues commencent à s'intéresser à leurs interactions avec ces machines.

Les assistants vocaux séduisent de plus en plus les enfants
Les assistants vocaux séduisent de plus en plus les enfants © YouTube

Un adulte américain sur 6, soit 39 millions de personnes, en posséderait une selon une étude menée par la radio public américaine NPR. Etude qui montre également que 8 parents sur 10 trouvent qu'elle facilite le divertissement de leur(s) enfant(s). Les enceintes à commande vocale sont une véritable aubaine pour les plus jeunes. Pas besoin de savoir lire ou écrire pour pouvoir écouter telle ou telle musique ou savoir combien mesure le plus grand des dinosaures, il suffit de le demander oralement. Un article du Los Angeles Times relatait il y a quelques semaines que dans une famille assez connectée de San Francisco le petit dernier tout juste âgé d'un an ne disait toujours pas Maman mais répété un mot  "Aga" pour faire fonctionner l'enceinte de la maison. L'usage de ces objets par des enfants qui ne parlent pas encore très bien peu parfois prêter à de jolies confusions comme dans cette vidéo où un petit garçon demande à l'enceinte de lui chanter sa chanson préférée. 

Panique des parents puisque l'enceinte lui propose en réponse du "porno avec des femmes chaudes".  Depuis Amazon a mis en place un contrôle parentale sur ses enceintes.

Selon Solace Shen, chercheuse à la Cornell University, ces interactions pourraient avoir un impact positif car elles permettent de répondre aux nombreuses questions des enfants mais aussi de participer à des quiz, des histoires interactives, avec un avantage : pas d'écran. Impact positif à condition que les adultes restent polis avec ces petites machines. C'est ce que souligne Rachel Severson, une psychologue pour enfant de l'université du Montana. Parfois, quand les enceintes ne comprennent pas bien ce que l'on veut, on peut être tenté de leur dire les choses un peu sèchement voir les insulter. Un très très mauvais exemple pour les enfants, surtout les plus jeunes car souvent ils croient que derrière cette voix dans la boîte il y a de vraies personnes, avec des sentiments et donc que vous criez sur une vraie dame ou un vrai monsieur.  On dit donc "S'il te plait" ou "Merci" à son enceinte connectée.  

Côté impact négatif : ces enceintes pourraient donner l'impression aux enfants que tout peut-être fait instantanément : répondre à des questions, dire l'heure, mettre de la musique et même faire des courses. Enfin cela parait du bon sens mais non, les assistants vocaux ne sont pas des nounous! Rien ne vaut pour les enfants une vraie discussion avec une vraie personne plutôt que celle avec un robot aux réponses automatiques. Comme pour les écrans, il est donc préférable de limiter le temps que passe les enfants à discuter avec leurs nouveaux amis dans la boîte. 

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.