Ces badges numériques permettent de mettre en avant les compétences qui ne sont pas reconnues par un diplôme. Une initiative pour les déployer est en cours en Normandie.

Les open badges sont stockés dans un portefeuille numérique
Les open badges sont stockés dans un portefeuille numérique © Mozilla Foundation

Les badges ouverts ont un petit côté badges de scout. Il s'agit de badges numériques qui permettent de mettre en avant toutes les compétences qui ne sont pas reconnues par un diplôme. Ce que l'on inscrit souvent en bas de son CV. Cela peut être un engagement dans une association, une passion pour la réparation de vélo, la peinture ou l'utilisation des imprimantes 3D. Des badges que l'on va conserver dans une sorte de portefeuille numérique personnel. Le projet a été créé par les fondations McArthur et Mozilla, il y a 6 ans et il est en train d'être déployé en Normandie par l'intermédiaire de l'initiative "Badgeons la Normandie". Philippe Petitqueux, un des porteurs du projet, explique: "ce badge contient des métadonnées, des informations sur ce que reconnait le badge. Contrairement à un CV papier où l'on va déclarer une compétence, et bien là on a un élément vérifiable puisque dans le badge apparaissent l'émetteur de ce badge, le bénéficiaire, ce qu'il représente, les critères pour l'obtenir ou encore un lien vers des preuves, si elles existent au format numérique." Ces badges peuvent être récupérés de différentes sources : une formation en ligne, une participation à un chantier ou à un projet quelconque. En somme un outil au service de la reconnaissance des apprentissages. 

L'université de Caen va l'étendre à l'ensemble de ses 27 000 étudiants

Exemple d'open badges que peuvent recevoir les étudiants de l'Université de Caen
Exemple d'open badges que peuvent recevoir les étudiants de l'Université de Caen / Université de Caen Normandie

Depuis un an, l'université de Caen l'expérimente notamment auprès de ses étudiants de la filière Banque Finance Assurance. Ces derniers sont récompensés par un badge par exemple "meneur" s'ils ont été particulièrement actifs lors de travaux d'équipe, "ambassadeur" pour avoir représenté leur filière dans un salon ou un badge "Battant". "Il y a des étudiants qui doivent travailler à côté de leurs études ou qui sont confrontés à des difficultés personnelles", constate Emilie Lenel ingénieure techno pédagogique à l'université, "et donc on a souhaité reconnaître aussi les étudiants qui étaient vraiment battants".  Des banques attribuent des bourses pour les étudiants qui ont obtenu ces badges "battants". C'est l'équipe pédagogique constituée en jury ainsi que les élèves qui les attribuent. L'expérimentation qui permet de valoriser les élèves autrement que par les notes devrait être étendue aux 27 000 étudiants de l'université cette année. Les badges sont également utilisés dans l'enseignement agricole pour valoriser des expériences ou la connaissance sur certaines pratiques éco-responsables par exemple.

Le but est de mettre en place un système de validation de compétences plus larges qui concernent tout le monde. Des badges pourraient ainsi être remis par des entreprises, des associations, des lieux culturels. "Badgeons la Normandie" cherche à développer une plateforme pour rendre plus visibles ces badges et permettre à une organisation, une institution, une collectivité locale de visualiser, de géolocaliser sur une carte où sont les compétences qu'elles recherchent.  Les open badges peuvent aussi être utilisés pour signifier un soutien à une cause ou la participation à une manifestation, un festival.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.