Wize Mirror est un miroir intelligent développé depuis quatre ans à Pise en Italie par une équipe européenne.

Un miroir connecté analyse votre visage pour déceler d'éventuels problèmes de santé
Un miroir connecté analyse votre visage pour déceler d'éventuels problèmes de santé © Getty / cokada

Comment savoir si vous êtes en forme ou proche de la crise cardiaque? En vous plaçant devant un miroir. Le Wize Mirror est un miroir intelligent développé depuis quatre ans à Pise en Italie par une équipe européenne. Un peu plus épais qu'une glace, il a la taille d'un grand téléviseur à écran plat : 1 mètre de hauteur pour 1 mètre 20 de largeur. un écran dans lequel on voit son reflet et avec lequel on peut interagir en touchant l'écran.

Pour faire son bilan de santé, le miroir analyse la peau et l'haleine

8 caméras permettent d'analyser la peau des personnes qui se mettent devant. Sara Colantonio est la chercheuse en charge du projet : "Le miroir analyse principalement la composition de la peau de la personne qui se regarde dedans, il analyse aussi les mouvements de son visage pour détecter les différentes expressions liées à des états psychologiques comme le stress, l'anxiété ou la fatigue, principaux facteurs des risques cardio-vasculaires". Le miroir est également équipé d'un capteur qui analyse l'haleine de la personne pour rechercher des indices d'habitudes néfastes comme le tabac ou l'abus d'alcool.

En plus d'évaluer la rondeur et les mouvements du visage, les caméras sont également capables de mesurer la fréquence cardiaque. Une fois les données récupérées, l'intelligence artificielle contenue dans le miroir les compare à d'autres données et est capable de faire un premier bilan : évaluer si potentiellement la personne peut par exemple avoir du diabète ou du cholestérol et donner des conseils d'hygiène de vie.

Pour le moment, il n'existe que 3 prototypes dans le monde. Le centre de recherche en nutrition humaine (CRNH) de Lyon a pu le tester pendant plusieurs mois et les résultats sont plutôt intéressants. Julie-Anne Nazare était assez dubitative au début mais après 7 mois de tests, la directrice du centre, a trouvé une bonne corrélation entre les données des patients recueillies par le Wize Mirror et leurs vraies données cliniques, celles-ci récoltées de manière plus classiques. Elle tempère tout de même : ce miroir est un outil de prévention avant tout, il faut bien entendu derrière une vraie consultation médicale.

L'objectif est maintenant de transformer le miroir en produit commercialisable. Le prototype coûte pour le moment 10 000€ mais le but est qu'il soit vendu aux alentours de 2000€. On pourrait le retrouver dans un premier temps dans les pharmacies ou les salles de gym.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.