Plusieurs sociétés dont Google travaillent à synthétiser nos voix. Avec l'émergence du tout vocal, les objets, les messages écrits auront la voix de leur propriétaire ou de leurs émetteurs. Mais ces logiciels peuvent aussi renforcer les fausses informations sur Internet.

De plus en plus d'entreprises se lancent dans la synthèse vocale
De plus en plus d'entreprises se lancent dans la synthèse vocale © Radio France / Hélène Chevallier

La Montréalaise LyreBird a fait pas mal parler d'elle il y a quelques mois en faisant discuter Barack Obama, Donald Trump et Hillary Clinton : 

Les voix sont encore un peu métalliques mais les intonations sont là. L'entreprise dit être capable de synthétiser une voix avec seulement un extrait d'une minute. En France, l'entreprise Candy Voice développe elle aussi un système qui permet de recréer sa voix par ordinateur. Pour faire découvrir sa technologie, elle a d'ailleurs développé une application que vous pouvez tester gratuitement. La première application de Candy Voice sera médicale pour les personnes qui ont perdu leur voix dans le cadre d'opération du larynx. C'est le cas notamment de personnes atteintes d'un cancer de la gorge. Candy Voice leur proposera de s’enregistrer avant l'intervention afin ensuite d’avoir une voix certes artificielle mais qui s’approche de la leur. 

Dans l'épisode "Bientôt de retour" de la série Black Mirror, une jeune femme reconstitue la voix de son compagnon décédé
Dans l'épisode "Bientôt de retour" de la série Black Mirror, une jeune femme reconstitue la voix de son compagnon décédé / Netflix

Et si les entreprises s'y intéressent de plus en plus, c'est aussi pour créer des voix personnalisées aux objets ou aux messages écrits. Votre voiture, votre frigo ou votre miroir pourront avoir votre voix. On peut imaginer aussi que dans quelques années les mails ou SMS auront la voix des personnes qui les envoient. Cela fonctionne aussi dans le jeu vidéo où les personnages pourront avoir les intonations des joueurs. 

La voix ouverte aux fausses informations

LyreBird, l'entreprise canadienne, peut faire dire n'importe quoi à Donald Trump.  Certes, la qualité est encore moyenne mais imaginons que l’on ajoute un effet pour donner l'impression qu'il est au téléphone, cela pourrait passer. Et dans un monde où les réseaux sociaux sont envahis par les fausses informations, c’est assez inquiétant. D'autant que les outils pour repérer si une voix a été créée par un ordinateur ou s’il s’agit de l’authentique ne sont apparemment pas très au point. Le patron de Candy Voice explique par exemple avoir réussi à duper le logiciel de la gendarmerie. Autre inquiétude, celle-ci est plus éthique: Est-ce que l'on reconstitue la voix d'un mort? C'est le thème du premier épisode de la saison 2 de la série Black Mirror que je vous invite vivement à regarder. 

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.