L'entreprise H4D propose la Consult Station, une cabine médicale entièrement équipée qui permet de faire des consultations avec un médecin à l’autre bout du pays. Une solution pour tenter de lutter contre les déserts médicaux mais aussi pour optimiser l'organisation des entreprises.

La cabine d'H4D dispose d'instruments manipulés par le patient lors de la consultation
La cabine d'H4D dispose d'instruments manipulés par le patient lors de la consultation © Radio France / Hélène Chevallier

Après avoir refermé la porte de la Consult Station, sorte de grande cabine de douche, le patient s'assoit dans un fauteuil, un peu comme celui du dentiste, où il fait face à un écran dans lequel apparaît le médecin. Ils discutent des motifs de la consultation, avant de passer à la phase d'auscultation. La cabine dispose d'instruments que le médecin fait manipuler au patient. Il peut le peser, le mesurer, prendre sa tension, écouter son cœur ou regarder au fond de sa gorge. Une fois l'examen terminé, le docteur peut même imprimer une ordonnance. La cinquantaine de médecins qui travaillent pour H4D ont suivi une formation à la télé médecine. Selon le créateur de la Consult station, Franck Baudino, ils peuvent y effectuer 90% de ce qu'un médecin réalise habituellement dans un cabine. 

En France, une quarantaine de lieux sont équipés avec la cabine.

La cabine est présente dans des maisons pour senior, des résidences pour étudiants, le CHU de Bobigny et des entreprises. Depuis trois mois par exemple, les salariés de EY (anciennement Ernst and Young) à la Défense peuvent effectuer des consultations médicales au travail.  Pour la directrice des Ressources Humaines, Audrey Deconclois, cela permet à ses salariés de se soigner mieux : "Quand ils sont beaucoup en déplacement, qu'ils n'ont pas le temps d'avoir facilement un rendez-vous chez un médecin. Ici la cabine permet d'avoir un rendez-vous dans l'heure qui suit". La cabine permet aussi pour l'entreprise que les salariés ne s'absentent pas trop longtemps pour leur rendez-vous médicaux : "Ils n'ont pas besoin de prendre leur demi-journée parce qu'ils ont rendez-vous chez le médecin. Pour l'entreprise, c'est aussi faciliter les choses dans notre organisation", explique Audrey Deconclois.

La location de la machine coûte 3000 euros par mois. Pour le moment les consultations à distance ne sont pas encore remboursées par l'assurance maladie, les discussions sont en cours, c'est la mutuelle des salariés qui prend en charge la consultation.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.