Nous nous intéressons à l’industrie du divertissement, et plus particulièrement à la musique, un des secteurs parmi les plus secoués depuis 20 ans par la révolution numérique.

Écouter de la musique en ligne
Écouter de la musique en ligne © Getty / suedhang

En 2015, un tiers des Français ont écouté de la musique en ligne, on dit plutôt en streaming, dont un tiers de moins de 30 ans. En deux ans, le nombre de titres écoutés sur des plates-formes comme Deezer ou Spotify a doublé, pour atteindre 18 milliards de morceaux. Si une majorité des internautes tolèrent la publicité pour ne pas payer, 3 millions d’entre eux sont maintenant abonnés à des offres de streaming. Au total, les revenus en provenance de ce mode d’écoute représentent 25 % du chiffre d’affaires de l’industrie musicale, soit 2,5 celui des téléchargements. C’est un des derniers changements observés dans ce secteur qui a davantage subi qu’accompagné ces dernières années les nouvelles technologies, avec la copie de CD, les échanges de fichiers entre internautes, le fameux peer to peer, les plates-formes de téléchargements illégales comme Megaupload…

Bilan : en 2016, nous préférons accéder à une œuvre musicale, plutôt que la détenir. Ce n’est pas le même prix et cela permet de l’écouter où je veux, quand je veux et sur le support que je veux. Mais cette évolution a également changé la situation pour les artistes : plus de médias pour rencontrer le public, l’obligation de s’appuyer sur l’image, sur la vidéo pour promouvoir sa musique, mais moins de revenus avec les ventes de disques, de supports physiques et une montée en puissance du spectacle vivant, du live.

Alors, comment s’adapter à une révolution permanente des technologies et des usages ? Est-il possible de s’opposer au règne de la gratuité et de youtube, principal fournisseur de streaming vidéo ?

  • La chronique des objets oubliés du numérique : la télévision 3D !
  • Nous écouterons aussi :Vincent Favrat, dirigeant de Musimap, et Rodolphe Chabrier, président de MacGuff.
Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.