La pollution de l’air, fait 7 millions de décès prématurés par an dans le monde, à 90 % dans les pays en voie de développement. Le changement climatique, moins de 10 % de cela.

On accorde trop d’attention au climat par rapport aux autres questions environnementales, c'est ce que démontre Guillaume Sainteny , professeur à Polytechnique et qui a travaillé plusieurs années au ministère de l’Écologie dans son livreLe climat qui cache la forêt , aux Editions Rue de l'échiquier.

Et pas question pour autant de classer l'auteur parmi les climatosceptiques, pour lui le changement climatique, s'il est bien réel et inquiétant, est un problème secondaire, auquel on accorde trop d’importance médiatiquement, politiquement, dans les politiques publiques, par rapport à d’autres questions d’environnement.

Le climat qui cache la forêt
Le climat qui cache la forêt © Radio France
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.