Centrale nucléaire de Cruas. Drome
Centrale nucléaire de Cruas. Drome © Fred Niro

Il a beau constituer le crime le plus grave en matière d'atteinte volontaire à l'environnement, l'écocide n'est pas reconnu en droit international, contrairement au génocide, au crime de guerre ou au crime contre l'humanité. Une situation qui complique la poursuite et la sanction des criminels environnementaux à travers le monde. PourValérie Cabanes , juriste internationale, membre du collectif "Notre affaire à tous", et porte-parole de "End Ecocide on Earth", il faudrait rapidement mettre en place un cadre juridique international pour protéger les atteintes à l'environnement. Et malheureusement, l'actualité des derniers jours en France ne va pas franchement dans le bon sens avec le retrait de l'amendement sur le préjudice écologique ou la prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires... une véritable volte-face du gouvernement très inquiétante pour l'environnement deux mois tout juste après la COP21.Le site de "End Ecocide on Earth"Le site de "Notre affaire à tous"Pour signer la pétition Ils veulent permettre de polluer gratos! sur le site de "Notre affaire à tous"

Crime climatique STOP!
Crime climatique STOP! © Radio France
Crime climatique STOP, l'appel de la société civile, aux éditions du Seuil

Les invités
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.