Ecouter le silence, c'est d'abord faire attention aux nombreux petits bruits qui le révèlent. Dans le désert, dans la forêt, ou sous la neige qui tombe, nombreux sont les écrivains à avoir tenté de mettre des mots sur le silence. L'historien Alain Corbin leur rend hommage dans son nouveau livre : Histoire du silence, de la Renaissance à nos jours (AlbinMichel).

Dans Une page d'amour , Emile Zola évoque le silence de la neige qui tombe, dans le cimetière où Mme Rambaud vient se recueillir sur la tombe de sa fille :

Les flocons se posaient un à un, sans cesse, par millions, avec tant de silence que les fleurs qui s’effeuillent font plus de bruit ; et un oubli de la terre et de la vie, une paix souveraine venait de cette multitude en mouvement.

Neige qui tombe
Neige qui tombe ©
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.