En 2012, 11 millions de points lumineux éclairaient la France, soit 89 % de plus qu’en 1992.

En ville, de nuit, l’éclairage fait vivre les vitrines, briller les ponts, s’illuminer les monuments. A la campagne, il sert surtout à éclairer les routes, souvent aussi les églises et les places. Mais il est loin d'être inoffensif pour la biodiversité.

Reportage de Dorothée Barba au coeur de la nuit à Paris, guidée par Romain Sordello , ingénieur chercheur au muséum d'histoire naturelle.

Pour en savoir plus :

La plateforme NuitFrance, plateforme d'information et de partage de connaissances sur la nuit, la biodiversité nocturne et la pollution lumineuse en France, sa page facebook, son compte twitter et sa chaine YouTube

Article de Romain Sordello publiée avec Humanité et Biodiversité pour le grand public

Paris la nuit
Paris la nuit © CC0 Public Domain
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.