Hier, lors de la cérémonie d'hommage organisée à la Sorbonne en mémoire du professeur Samuel Paty, c'est un titre de U2 qui a accompagné l'arrivée du cercueil dans la cour. "One" était l'une de ses chansons préférées. Le journaliste musical Hervé Guilleminot nous explique dans quelles circonstances elle a été composée.

Bono, le chanteur de U2 en 1997
Bono, le chanteur de U2 en 1997 © Getty / Robert Knight Archive

C'est une chanson qui accompagnait l'arrivée du cercueil dans la cour hier à la Sorbonne, un choix de la famille de Samuel Paty, car c'était l'une de ses chansons préférées. Une chanson enregistrée à Berlin en 1990 et qui apparaît sur le septième album du groupe U2 : Achtung Baby, que l'on présente souvent comme l'album berlinois de U2. Bono dit qu'il a été composé dans la douleur. Mais pas cette chanson-là, qui aurait été quasiment improvisée entre deux enregistrements. 

Depuis toujours, il y a débat sur le sens des paroles

Pour certains, c'est une chanson politique sur la réunification des deux Allemagnes. Pour d'autres, elle évoque une lettre écrite à son père par un homme séropositif. Pour d'autres encore, c'est plutôt l'histoire d'une rupture amoureuse. Et c'est pour cette dernière interprétation que plaide le journaliste musical Hervé Guilleminot : 

"Cette chanson a été écrite suite à une rupture sentimentale entre The Edge (David Howell Evans), le guitariste du groupe, et sa femme, son ex-femme. Elle a été écrite très rapidement en studio. Le groupe a mis à peine une heure pour la boucler avec quelques riffs de The Edge. 

De cette rapidité est née une sorte d'universalité

One est devenue vraiment l'un des symboles emblématiques de U2. Le single s'est vendu à l'époque près de 20 millions d'exemplaires. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

On peut aussi évoquer le fait que One est une chanson qui accompagne la mort : c'est une chanson qui est extrêmement reprise dans Les enterrements. C'est une chanson vraiment emblématique sur la notion d'amour, d'amour universel. Je crois que les gens ont retenu les paroles et en particulier cette phrase qui dit : "Nous ne faisons qu'un". Mais nous sommes différents et nous devons nous soutenir. C'est vraiment des paroles très fortes qui ont vraiment accompagné le groupe tout au long de sa carrière." 

Le groupe lui-même s'en est servi

Il faut savoir que le groupe lui même a fait de ce titre un hommage en septembre 1997, lors d'un concert au Parc des Princes. Bono, en chantant One, la dédie à Lady Di, morte une semaine plus tôt. Nouvelle preuve que cette chanson invite au recueillement, tout comme hier dans la cour de la Sorbonne et sur les réseaux sociaux, elle a provoqué une très forte émotion.

Durant la cérémonie, de nombreux internautes ont décrit leurs frissons, leurs larmes, leur gorge nouée. Ici, on lit qu'"aucun discours ne pourra être aussi fort que cette chanson". Et là, on lit ceci. : "Dorénavant, cette chanson One me glacera le sang. Elle me rappellera à chaque fois, qu'un homme est mort, d'avoir partagé son savoir à des enfants".

Un seul amour, une seule vie. Nous devons nous soutenir et la puissance de ce texte, finalement, c'est qu'il ne touche quel que soit celui qui le chante. 

Ci-dessous la version de One par Johnny Cash : 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix