Alors même qu'il va ce week-end recevoir son Prix Nobel à Stockholm, nous rendons hommage à Bob Dylan, en compagnie de l'acteur Sébastien Pouderou de la Comédie-Française...

"Nous avons nos idées sur les poètes. Le mot n'est pas plus précis que ... "maison". Il y a des gens qui écrivent des poèmes, et ceux qui écrivent des poèmes. Et d'autres, des poèmes. Vous les considérez tous comme des poètes? Il faut une certaine qualité de rythme, une certaine façon de rendre visible. Il n'est pas nécessaire d'écrire pour être un poète. On peut travailler dans une station service et être un poète. Moi je ne me considère pas comme tel, par ce que je n'aime pas le mot. Je suis un trapéziste."

Lorsque par un matin de janvier 1961, arrivé de son Midwest natal, il a débarqué sur un trottoir de New York, Bob Dylan avait sa guitare d’occasion pour tout bagage, tandis que le brouillard et la neige donnent un cadre à l’image. Des airs de folk-song dans la tête, nourri de littérature, et de l’idéologie de la rue, celui qui s’appelait encore Robert Zimmerman semblait bien décidé à s’inventer une légende. Mais qu’imaginait-il alors de la trajectoire qui le mènerait plus de 55 ans plus tard au prix Nobel de littérature ?

Auteur, compositeur et interprète, Dylan est celui va, en quelques années seulement, bouleverser la musique et la vision du monde de toute une génération. Lui voit de la poésie en tout, et préfère le mouvement perpétuel de l’illusion à ce qui fige, à ce qui catégorise. Dylan se veut de la famille du cirque, des vagabonds, des acrobates insaisissables - ces saltimbanques qui évoluent librement de la vérité au mensonge. Ils sont portés par le souffle du vent, avec une imagination débordante, et directement branchée sur le monde.

A deux voix, avec Sébastien Pouderoux, qui a joué Bob Dylan à la Comédie-Française, rendons ce soir hommage à son sens aigu du jeu et des énigmes, parcourons ses écrits, et traverserons les illuminations de Bob Dylan, ses parades boîteuses, et autres cabarets peuplés de sorcières et de clochards mystérieux à la dimension mythique intemporelle. Car en dépit de toutes les polémiques liées au prix Nobel de littérature qui lui a été attribué au mois d’octobre dernier, « pour avoir créé dans le cadre de la grande tradition de la musique américaine de nouveaux modes d'expression poétique », Bob Dylan est bien l’un des plus grands musiciens poètes de notre temps.

Sébastien Pouderoux a écrit et mis en scène avec Marie Rémond le spectacle "Comme une pierre qui....". D'après le livre de Greil Marcus Like a rolling stone - Bob Dylan à la croisée des chemins. Avec Gilles David, Stéphane Varupenne, Sébastien Pouderoux, Christophe Montenez. En tournée A Quimper les 4 et 5 avril, Mougins le dimanche 9 avril, au Printemps de Bourges le 18 avril, à Bailly Romainvilliers le 22 avril), Chalons en champagne les 25 et 26 avril, Dinan le mardi 2 mai, Pully à Lausanne le vendredi 5 mai; Jazz in Marciac vendredi 12 mai , avant sa reprise à Paris au Studio-Théâtre de la Comédie-Française du 25 mai au 2 juillet 2017.

DISQUES

Bob Dylan "I Want You"

et "Don't think twice" interprété par Sébastien Pouderoux

Les interviews de Bob Dylan sont extraites de l'émission d''Alain WEBER Le rythme et la raison diffusée en janvier 1989 (archive INA)

► Aller plus loin | retrouvez notre dossier Bob Dylan

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.