Cap sur l'Italie, avec "L'Amie prodigieuse", une passionnante saga signée Elena Ferrante. Dans le Naples des années 1950, les jeunes Lila et Lenu tentent de choisir leurs vies...

Deux livres d'Elena Ferrante dans une librairie à Rome, "L'Amie prodigieuse" (tome 1 de la série) et "L'histoire de l'enfant perdue" (tome 2, le titre donné ici n'est pas le titre officiel mais une traduction du titre italien)
Deux livres d'Elena Ferrante dans une librairie à Rome, "L'Amie prodigieuse" (tome 1 de la série) et "L'histoire de l'enfant perdue" (tome 2, le titre donné ici n'est pas le titre officiel mais une traduction du titre italien) © AFP / Gabriel Bouys

Extrait

« Dans la chambre faiblement éclairée, Lila était allongée sur un lit de camp, tout habillée. Son fils, le petit Gennaro, dormait près d’elle.

- Entre, me dit-elle, je savais que tu viendrais, viens m’embrasser !

Combien de temps s’était-il écoulé depuis notre dernière rencontre ? Je la découvris encore plus maigre et pâle qu’alors, yeux rougis, narines gercées, et ses longues mains entaillées.

- Qu’est-ce qui se passe ? lui demandai-je, et je voulus lui caresser la main.

Mais cette question et ce geste semblèrent lui causer un choc : elle écarquilla les yeux, fut prise de mouvements convulsifs et retira brusquement sa main.

- Je ne vais pas bien, dit-elle, mais attends, n’aie pas peur, ça va passer !

Elle se calma. Puis elle dit lentement et presque en détachant les mots :

- Lenu, je t’ai dérangée parce qu’il faut que tu me fasses une promesse, je ne peux me fier qu’à toi ! S’il m’arrive quelque chose, si je disparais, il faut que tu viennes chercher Gennaro, ce sera à toi de t’en occuper et de l’élever près de toi. Enzo est gentil et il est doué, j’ai confiance en lui, mais il ne peut pas donner au petit les choses que toi, tu peux lui donner.

Je la regardai, hésitante, et promis ».

Extrait du troisième tome de L'Amie prodigieuse : Celle qui fuit et celle qui reste, paru en janvier aux éditions Gallimard

Une passionnante saga italienne

Ces deux jeunes femmes, la narratrice Elena et son amie Lila, tiennent les premiers rôles d’une passionnante saga italienne, L’Amie prodigieuse. Le troisième volume très attendu de la série vient tout juste de paraître aux éditions Gallimard. Il faudra patienter encore un peu avant de découvrir en français le quatrième et dernier volume de l’aventure…

A qui doit-on ce phénoménal succès de librairie ? Le mystère demeure... Car Elena Ferrante, dont le nom se promène depuis quelques années en tête des ventes, s’avère en réalité le pseudonyme d’une romancière – ou d’un romancier, peut-être ? – qui conserve depuis toujours son anonymat.

Nous n’en saurons pas plus sur l’auteur de L’Amie prodigieuse… mais l’essentiel, après tout, c’est le superbe duo féminin né de sa plume, qui nous emporte de livre en livre. Présentons-les rapidement, ces deux héroïnes :

Elena Greco, dite Lenuccia, est née à Naples en 1944. Aînée d’une famille modeste, c’est une enfant appliquée, aimable et discrète. Depuis toujours ou presque, sa vie est liée à celle de Lina Cerullo – qu’elle surnomme affectueusement Lila –, la fille du cordonnier du quartier. Lila, c’est elle, « l’amie prodigieuse ». Effrontée, impérieuse, cruelle souvent, elle n’hésite pas à tenir tête à l’autorité, quel qu’en soit le prix.

Dans le Naples des années 1950, nos deux héroïnes partagent la même avidité de connaissances, curiosité nourrie par l’école ou cultivée en secret. Sur leurs existences, pèse pourtant tout le poids des traditions du quartier. Elena et Lila parviendront-elles à s’échapper de cet univers borné pour choisir leurs vies ? Tour à tour étroite ou distendue, nourrie de rivalité autant que de tendresse, leur amitié nous entraînera dans les méandres du XXe siècle. Mais pour mieux vous laisser savourer les volumes suivants, je vous propose ce soir de faire la part belle au premier tome de la saga ; celui de l’enfance et de l’adolescence, celui des fondations… Découvrons comment s’entrelacent les destins naissants de Lila et d’Elena.

► Lire aussi : Elena Ferrante, décryptage d'un phénomène littéraire

Extraits issus des trois tomes de L'Amie prodigieuse, dans la traduction d'Elsa Damien, aux éditions Gallimard

Programmation musicale

  • Pink Martini : « Una notte a Napoli»

  • Vincent Delerm : « Cristina »

La voix de Catherine Cusset est extraite du documentaire de Delphine Chaume L’Enigme Ferrante : en quête d’auteur diffusée sur France Culture le 8 janvier 2017

Point info - la semaine dernière

Suite au décès d'Emmanuelle Riva, la grille d'antenne de France Inter a été modifiée la semaine dernière et, exceptionnellement, "Ça peut pas faire de mal" a laissé la place à une rediffusion de "l'Heure Bleue" avec la comédienne.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.