En décembre 1936, l'un des cinq frères Marx, les grands comiques américains, vient se perdre dans la France rurale... Découvrons cette fable, irréelle comme des traces de pas dans la neige, admirablement contée par l'écrivain et musicien Fabio Viscogliosi

Portrait de l'acteur comique, Harpo Marx dans les années 1930.
Portrait de l'acteur comique, Harpo Marx dans les années 1930. © Getty / Pictorial Parade / Photos d'archives

« Le 12 décembre 1933, en fin de journée, le grand comédien Harpo Marx est au volant d’une Citroën 5 CV carrossée en Torpédo de couleur bleu pâle. Seul à bord, il roule à une vitesse de soixante kilomètres heure, vitesse raisonnable à laquelle il est difficile d’attribuer la responsabilité du dérapage qui survient sur la départementale 104, à la hauteur du lieu-dit La Charrière. Peut-être quelque animal – renard, furet ou ragondin – a-t-il traversé à cet instant, poussant Harpo à donner par réflexe le coup de volant qui l’envoie dans le décor. Ou est-ce un pneu qui éclate, une plaque de verglas, l’inattention, la somnolence, allez savoir ?

Un corps laissé pour mort, au bord de la route, sous l’œil inquiétant des charognards… On se croirait chez Jim Harisson, dans Légende d’Automne. Mais c’est une autre légende qui commence, sous la plume d’un artiste franco-italien, dont j’aime l’univers poétique et décalé : mon ami Fabio Viscogliosi.

Ecrivain, dessinateur, compositeur et interprète, Fabio Viscogliosi vient de sortir un album de chansons, intitulé Rococo. Avec une âme d’éternel adolescent, il porte un regard empli de douceur sur le monde qui l’entoure. Car le dandy de la pop est aussi un promeneur solitaire, sensible aux couleurs du temps qui passe : l’odeur du jasmin un soir d’été, l’hiver qui tombe sur la campagne…

C’est justement à travers la campagne française, que le prochain roman de Fabio nous invite à voyager dans le temps. Harpo, sortira le 8 janvier 2020, aux éditions Actes Sud. 

Ce soir, en avant-première, je vous invite à parcourir cette passionnante épopée, parenthèse étrange dans la vie du grand comique américain, Harpo Marx, venu se perdre en France à l’hiver 1933. L’histoire commence comme un banal fait divers. Mais Fabio Viscogliosi sait que les accidents de la vie ne sont jamais anodins. Ils nous laissent en état de choc, comme une blessure qui ne se refermera pas. Fabio a perdu ses parents dans l’incendie du tunnel du Mont-Blanc, en 1999. Orphelin, il l’est aussi de frère, car il n’a jamais connu son frère ainé, un enfant mort à la naissance, cinq ans avant lui. Dans son précédent livre, Apologie du slow, l’écrivain confie : « J’ai toujours envié les fratries, Marx Brothers, Beach Boys, Ramos, vrais ou faux frères, qu’importe finalement…» 

Ce soir, c’est en solitaire que nous allons découvrir Harpo Marx, à travers cet émouvant portrait de l’artiste, condamné malgré lui à l’errance. Ouvrons cette histoire vraie intrigante, tellement vraie que l'on voudrait y croire...

La programmation musicale :

FABIO VISCOGLIOSI : « Le secret »

CECILE MC LORIN SALVANT : « You're my thrill »

BILLIE HOLIDAY : « Did I remember ? » 

Avec la voix de Fabio Viscogliosi (archive INA) 

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.