Parce que c'était lui, parce que c'était moi.

Cette formule aujourd'hui célèbre a scellé l'amitié de deux hommes : Montaigne et La Boétie. Leur oeuvre littéraire respective témoigne de cette "passion", et je vous propose d'en lire quelques extraits :

Clément Hervieu Léger
Clément Hervieu Léger © radio-france
- Discours de la servitude volontaire, Etienne de la Boétie (1549), Flammarion, 1983

  • Les Essais, Michel de Montaigne (1580) extrait du Livre I, chapitre XXVIII, De l'amitié , éd. Gallimard coll. "Folio classique", texte d'Emmanuel Naya, Delphine Reguig-Naya et Alexandre Tarrête, 2010
  • Fragment d'une lettre de Montaigne à son père, août 1563 , extrait du Journal de voyage, Lettres, Ephémérides, Sentences de la bibliothèque, Michel de Montaigne, éd. Arléa, traduit par Claude Pinganaud, 2006
  • Avertissement au lecteur (1570), extrait du Journal de voyage, Lettres, Ephémérides, Sentences de la bibliothèque, Michel de Montaigne, op. cit.

  • Lettre à Monsieur de Mesmes, Conseiller du Roi (30 avril 1570), extrait du Journal de voyage, Lettres, Ephémérides, Sentences de la bibliothèque, Michel de Montaigne, op. cit.

  • Au lecteur , extrait des Essais, Livre I, Michel de Montaigne, op. cit.

  • Vingt neuf sonnets d'Etienne de La Boétie à Madame de Grammont Comtesse de Guissen , extrait du Livre I, Chapitre XXIX des Essais de Montaigne, op. cit.

  • Les Essais, extrait du Livre III chapitre XIII, De l'expérience , op. cit

  • Laeti et errabundi, Paul Verlaine

Avec les voix de Jean Lacouture, André Comte Sponville et Philippe Soupault (archives INA)

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.