C'est la 41ème édition de cette manifestation parisienne qui met chaque année à l'honneur de nombreux artistes. Arts plastiques, danse, musique, et bien sûr théâtre : pendant quatre mois, leFestival d'automne charme notre imaginaire avec ses créations originales.

Cette année encore, côté théâtre, la sélection brasse un large répertoire : de la comédie antique au roman contemporain, en passant par le vaudeville et l'engagement politique.

Découvrons donc ce soir ces textes, en compagnie d'un comédien et ami : André Marcon .

Avec des extraits de :

La Barque le soir , de Tarjei Vesaas, traduit du norvégien par Régis Boyer (éd. José Corti, 2002), et mis en scène par Claude Régy au Théâtre de l'Odéon jusqu'au 3 novembre.

Le Mystère de la rue Rousselet , d'Eugène Labiche, une pièce qui a inspiré Nicolas Bouchaud pour son spectacle Deux Labiche de moins , au Théâtre de l'Aquarium, à la Cartoucherie de Vincennes, jusqu'au 27 octobre.

La Résistible ascension d'Arturo Ui , de Bertold Brecht (éd. L'Arche, traduit par Michel Habart, 1976), reprise de la mise en scène de Heiner Müller datant de 1995, en septembre dernier au Théâtre de la Ville.

Les Oiseaux , d'Aristophane (éd. Gallimard, coll. de la Pléiade), traduction de Pascal Thiercy, mis en scène par Madeleine Louarn à La Ferme du Buisson jusqu'au 25 novembre.

Les Estivants , de Maxime Gorki (éd. Christian Bourgois, traduit par Macha Zonina et Jean-Pierre Thibaudat, 1994), mis en scène par le collectif TG Stan, au Théâtre de la Bastille jusqu'au 17 novembre.

Foi, amour, espérance, de Odon Von Horvath (éd. L'Arche, 1996, traduit pas Henri Christophe), mis en scène par Christoph Marthaler au Théâtre de l'Odéon.

Tout mon amour , de Laurent Mauvignier (Editions de Minuit, 2012), mis en scène par Rodolphe Dana au Théâtre de la Colline du 21 novembre au 21 décembre.

La Découverte du monde , de Clarice Lispector (éd. Des Femmes, Antoinette Fouque, traduit du brésilien par Jacques et Teresa Thiérot, 1995), mis en scène par Bruno Bayen sous le titre La Femme qui tua les poissons , au Théâtre de la Bastille, jusqu'au 14 octobre.

Avec les voix de Claude Régy , Jean Vilar, André Markowicz (archives INA)

Programmation musicale : THOMAS DUTRONC : "Nasdaq"

TOM WAITS : "How's it gonna end"

Evénement(s) lié(s)

La 41ème édition du Festival d'automne à Paris

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.