Mon Lou je veux te parler maintenant de l’Amour Il monte dans mon cœur comme le soleil sur le jour Et le soleil il agite ses rayons comme des fouets Pour activer nos âmes et les lier Mon amour c’est seulement ton bonheur Et ton bonheur c’est seulement ma volonté Ton amour doit être passionné de douleur Ma volonté se confond avec ton désir et ta beauté Ah ! Ah ! te revoilà devant moi toute nue Captive adorée toi la dernière venue Tes seins ont le goût pâle des kakis et des figues de Barbarie Hanches fruits confis je les aime ma chérie L’écume de la mer dont naquis la déesse Evoque celle-là qui naît de ma caresse Si tu marches Splendeur tes yeux ont le luisant D’un sabre au doux regard prêt à se teindre de sang Si tu te couches Douceur tu deviens mon orgie Et le mets savoureux de notre liturgie Si tu courbes Ardeur comme une flamme au vent Des atteintes du feu jamais rien n’est décevant Je flambe dans ta flamme et suis de ton amour Le phénix qui se meurt et renaît chaque jour

Calligramme Apollinaire Lou
Calligramme Apollinaire Lou © Domaine public

En 1914, Guillaume Apollinaire fait la connaissance deLouise de Coligny Chatillon dans un restaurant à Nice.

En quelques seconde c'est le coup de foudre... Dès lors, Apollinaire lui écrira des centaines de lettres.

A cette époque la jeune femme a 33 ans.

Très indépendante, elle fascine le poète qui lui déclare rapidement toute son admiration.

C'est le début d'une passion aussi intense qu'éphémère...

Je vous propose ce soir de plonger dans cette magnifique correspondance.

Tout a commencé il y a exactement 100 ans...

Lorsque l'auteur d'Alcools est tombeux amoureux de son "étoile polaire".

Guillaume Apollinaire en 1916
Guillaume Apollinaire en 1916 © Domaine public

Avec les voix deAndré Breton, Jean Cocteau et Louis Truchon (archives INA)

Programmation musicale :

  • Inside and Out, Feist
  • Automne malade, Léo Ferré
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.