Rediffusion

Découvrons l’œuvre labyrinthique de Fernando Pessoa , le poète aux mille visages…

Fernando Pessoa dans les rues de Lisbonne
Fernando Pessoa dans les rues de Lisbonne © Domaine public

Celui dont le nom, « pessoa », signifie en portugais « personne », a créé près de 70 hétéronymes, autant de masques qu’il enfilait pour s’inventer, se rêver, et tenter de se comprendre… Alexander Search, Alberto Caeiro, Alvaro de Campos, Ricardo Reis, ou encore Bernardo Soares : à travers ces avatars, Pessoa a construit son propre théâtre, celui où peuvent s’exprimer ses questionnements, ses angoisses, et ses conflits intérieurs…

De ses Odes à son fameux Livre de l’intranquillité , en passant par l’une de ses rares pièces de théâtre achevées, levons le voile sur cet écrivain tourmenté, mort à 48 ans, amoureux de Lisbonne, et persuadé que le rêve était la seule solution à la vie.

Et pour lire avec Guillaume Gallienne les textes de Pessoa : le comédien et metteur en scèneEric Génovèse .

Avec les extraits suivants :

  1. Exergue : « Anarchismes », texte inédit de Pessoa

  2. Extrait du Journal de jeunesse de Pessoa : une définition de la poésie.

  3. Ouverture du recueil Le Gardeur de troupeau

  4. Extrait de « L’Ode maritime »

  5. Extrait de la pièce de théâtre Le Marin , éd. José Corti, traduit par Bernard Sesé, 1988.

  6. Extrait du conte « Un dîner très original » , éd. Cambourakis, traduit par Dominique Nedellec.

  7. Fragments du Livre de l’intranquillité , éd. Christian Bourgois, traduit par Françoise Laye

Certains des textes cités à l'antenne sont extraits des Oeuvres poétiques de Fernando Pessoa, publiées aux éditions Gallimard, coll. La Pléiade, 2001, traduction de Olivier Amiel, Maria Antónia Câmara Manuel, Michel Chandeigne, Pierre Léglise-Costa, Patrick Quillie.

Avec les voix de Antonio Tabucchi, Claude Regy et Robert Brechon (archives INA).

Les invités
Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.