Pour cette première émission de l'année nouvelle, Guillaume Gallienne vous propose de découvrir "Le Baron perché", roman d'Italo Calvino. Aventure et humour sont au programme.

Italo Calvino
Italo Calvino © Getty / Ulf Andersen

J’avais depuis longtemps une image en tête : un garçon qui monte sur un arbre.

"Il monte, et que lui arrive-t-il ? il monte, et il entre dans un autre monde ; non : il monte, et il rencontre des personnages extraordinaires ; voilà : il monte, et voyage d’arbre et arbre des jours entiers, mieux, il ne redescend plus, il refuse de descendre à terre, et passe toute sa vie dans les arbres. Le jeu ne commençait à m’intéresser que si je faisais de ce personnage non pas un misanthrope mais un homme continuellement dévoué au bien de son prochain, inséré dans le mouvement de son temps. Dans Le Baron perché, l’homme complet s’apparentait à celui qui réalise sa propre plénitude en se soumettant à une discipline volontaire rude et contraignante." 

Il se passait avec ce personnage quelque chose pour moi d’insolite : je le prenais au sérieux, j’y croyais, je m’identifiais à lui.

Cet auteur qui se sent si proche de son personnage, c’est Italo Calvino. Né en 1923, et décédé en 1985, ce grand écrivain italien a produit une œuvre aussi ample que variée, souvent placée sous le signe de l’humour.

Preuve en est avec les trois volumes de son cycle, Les Ancêtres, qu’il écrit dans les années 1950 en déclinant une même formule : une histoire invraisemblable dans une époque lointaine.

Dans cette émission, Guillaume Gallienne vous propose d’ouvrir le second volume de la trilogie, qui est aussi l’une de ses œuvres les plus célèbres. Partons à la rencontre de ce fameux Baron perché dont on vient de découvrir la genèse. 

Soit un jeune Noble, dans l’Italie des Lumières, qui décide sur un coup de tête de s’agripper aux branches… et ne redescend plus. Observant le monde depuis la cime des arbres, notre excentrique s’affranchit de toutes les conventions pour mieux défricher de nouveaux chemins. Avec lui, on chasse, on aime, on invente, on philosophe… sans toucher terre.

Suivons donc le jeune Côme Laverse du Rondeau pour prendre un peu de hauteur sur le vaste monde !

Ces extraits du Baron perché sont dans la traduction de Juliette Bertrand, aux éditions du Seuil.

Disques :

  • Maria Pierantoni Giua - Petali e mirto
  • Gianmaria Testa - Dimestichezze d'amor

Les archives de l'INA

  • La voix d'Italo Calvino est extraite des archives de l'INA suivantes :
  • Entretien avec Jean Thibaudeau, 9 décembre 1976, France Culture
  • Le livre, ouverture sur la vie, 27 septembre 1970, France Culture
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.