Quand le directeur du théâtre de marionnettes s'assied sur les planches devant le rideau et promène son regard sur la Foire, un sentiment de mélancolie s'empare de lui à la vue de ce lieu animé : des brutes bousculent tout le monde, des gandins lorgnent les femmes, des canailles visitent des poches, des agents de police surveillent la scène, des rustres écarquillent les yeux devant les danseuses pailletées et les pauvres vieux acrobates aux joues peintes. Oui, nous sommes bien à la 'Foire aux vanités' !

C'est l'un des chefs d'oeuvre de la littérature anglaise : La Foire aux vanités , de William Thackeray. Auteur d'un autre roman célèbre, Barry Lindon, immortalisé au cinéma par Stanley Kubrick, William Thackeray apparaît, au XIXè siècle, comme le rival de Charles Dickens pour sa peinture des moeurs de l'époque.

Ce soir, parcourons quelques-unes des mille pages de ce roman-fleuve, publié en feuilleton entre 1846 et 1848. Découvrons cette épopée au ton satirique, qui dénonce le poids de la morale dans l'Angleterre pré-victorienne. Avec un humour typiquement anglais, et un art subtil de la difression, l'auteur y décrit le parcours croisé de deux jeunes femmes que tout oppose : leur origine sociale, leur personnalité, leur ambition...

En montreur de marionnettes, l'écrivain s'amuse à tirer les ficelles de leur destin...

Vanity Fair, illustration par W. Thackeray
Vanity Fair, illustration par W. Thackeray ©

Suivons donc l'ascension et la chute de ces deux jeunes filles, dans l'univers impitoyable de la "City" londonienne, qui connaît alors ses premières crises financières...

Voici la première de deux émissions que nous consacrons à cette passionnante Foire aux vanités .

Les extraits sont issus de l'édition Folio Gallimard, avec les annotations et la traduction de Sylvère Monod et Georges Guiffrey .

Programmation musicale :

ADELE : Daydreamer

LILY ALLEN : The Fear

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.