La comédienne reprend le rôle magistral de "L'Amante anglaise" de Marguerite Duras, au théâtre du Lucernaire. Elle nous fait partager ses grandes passions littéraires

La comédienne Judith Magre
La comédienne Judith Magre © Maxppp / Le Parisien

La vie passe ! Tout augmente, sauf ma jeunesse. J’accepte de faire quelque chose de mes mains ... Quelque chose : n’importe quoi, mais vivre – pour vivre – ah, vivre ! Vivre !! Partir !! Grézy ! Mais enfin, où est mon chien ?

Cette « tirade du balcon », digne des plus grandes tragi-comédies, est l’œuvre d’un dramaturge qui a connu son heure de gloire dans les années 1980 : il s’agit de Jean Vauthier. Cette réplique est tirée de l’une de ses plus belles pièces, Les Prodiges, écrite en 1957, qui décrit avec lyrisme et cruauté l’agonie d’un couple.

Ce personnage, Gilly, est une femme au tempérament fantasque, qui s’apprête à quitter son compagnon. Elle a été magnifiquement interprétée, au théâtre, sous la direction de Claude Régy, par une grande dame que j’ai le plaisir de recevoir aujourd’hui : Judith Magre...

Comme Gilly, c'est une femme passionnée, joueuse et amoureuse... Elle croque la vie comme ses personnages : à coups de rouge à lèvres écarlate, pour faire briller l’instant présent et donner des couleurs à l’existence... Ses rôles, elle les choisit comme ses lectures, à coups de cœur...

Elle nous fait partager quelques-uns des grands textes qui l'accompagnent depuis toujours, dans sa bibliothèque idéale...

Références

Avec les extraits suivants :

  1. Jean Vauthier, Les Prodiges (1957)
  2. Aragon, Aurélien (Gallimard, 1944)
  3. Pierre Bénichou, Les absents, levez le doigt (Gallimard, 2017)
  4. Shirley Goldfarb, Carnets (adaptation de Caroline Loeb, éditions Espace 34, 2001)
  5. Thomas Bernhard, Maîtres anciens (1985)
  6. Sylvain Tesson, Sur les chemins noirs (Gallimard, 2016)
  7. Michel Houellebecq, La poursuite du bonheur (Flammarion, 1997)

Programmation musicale:

KEREN ANN et TANGER : « Il n’y a pas d’amour heureux »

JUDITH MAGRE : « Un chrysanthème »

MICHEL HOUELLEBECQ : « Novembre »

Et avec les voix de : Judith Magre, Louis Aragon ,Georges Marchais,Thomas Bernhard , Sylvain Tesson et Michel Houellebecq extraites des archives de l'INA

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.