A l'occasion de la rentrée littéraire, redécouvrons l'oeuvre passionnante de Laurent Gaudé

Laurent Gaudé
Laurent Gaudé © Getty / Daniel Fouray

« Qu’est-ce que cela signifie « sentir physiquement le monde » ? Se laisser traverser aussi par lui, être modifié, heurté. On est loin du tourisme. Sentir le monde, c’est accepter le risque qu’il vous bouscule, c’est même le vouloir profondément (...) C’est peut-être là que voyage et théâtre se rejoignent. Dans les deux cas, il s’agit de s’effacer pour voir les choses se produire. Il s’agit de chercher à faire apparaître plus que de dire. Montrer la fièvre. Voilà le point qui me touche le plus, car dans la fièvre, l’homme est à la fois fragile et vibrant, et le théâtre, à la fois caisse de résonance des bruits du monde et requiem pour l’âme des damnés. »

Cet éloge du voyage est dédié à un artiste qui a arpenté les continents : l’homme de théâtre, Jean-Louis Martinelli. Ces mots sont nés sous la plume de l’écrivain Laurent Gaudé, qui signe la préface des carnets de voyages du grand metteur en scène, publiés en 2012 chez Actes Sud, sous le titre Allers-Retours. Ce soir, j’ai le plaisir de vous recevoir à nouveau, Laurent Gaudé, pour une seconde émission consacrée à votre oeuvre. Du spectacle du monde au monde du spectacle, votre écriture se nourrit d’autant d’« allers-retours », d’un continent à l’autre, du roman au théâtre, de l’écrit à l’oral, de l’antiquité à la modernité. Après les héros du monde hellénistique que nous évoqué la semaine dernière, nous allons parcourir ensemble quelques-unes des grandes tragédies contemporaines qui ont marqué notre époque, et qui vous ont particulièrement touché, vous l’écrivain-voyageur devenu passeur d’âmes…

Avec les extraits suivants :

- Khorshak, poème inédit, inspiré de voyages en Haïti, au Kurdistan irakien, dans la jungle de Calais

- Ouragan, Actes Zud, 2010 : évocation du cyclone de la Nouvelle-Orléans en 2005

- Danser les ombres,  2015, qui nous plonge au cœur de la tragédie d’Haïti, lors du séisme de 2010

- Les Sacrifiées, pièce de théâtre publiée en 2003: le destin de trois générations de femmes issues de la Guerre d'Algérie

- Cris, premier roman publié en 2001, qui rend hommage aux soldats de la Première Guerre Mondiale

- Le Soleil des Scorta, paru en 2004, Prix Goncourt

- Onysos le furieux,  pièce de théâtre publiée en 2000 : la réincarnation du Dieu antique sur un quai de métro à New York

Archives Ina :

Laurent Gaudé : Ce sont les gens qui « restent debout » qui me donnent envie d’écrire (« Le Mag de l'été » 17 août 2016  Leila Kaddour-Boudadi- France Inter )

Dany Laferrière :En Haïti, les morts ne sont pas morts ( « Dépaysage » 10/12/2001 Philippe Bertrand-France Inter )

Maurice Genevoix : Évocation des cris des blessés sur le champ de bataille  (26.4.1957-  Entretien Pierre Lhoste)

Programmation musicale :

  • Eline Duni Quartet : « Lume, lume »
  • Pascal Mathieu : « Passages cloutés »

Les invités

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.