Lire Marcel Aymé, c’est plonger dans un univers à la fois très ancré dans le réel et totalement fantaisiste, un univers entre humour noir et poésie. À travers la lecture de ses nouvelles, Guillaume Gallienne nous offre un beau portrait de cet écrivain plein d'esprit.

Un des derniers portraits de Marcel Aymé en 1967
Un des derniers portraits de Marcel Aymé en 1967 © Getty / Gamma / Keystone

Ça peut pas faire de mal continue en nouvelles diffusions d'émissions antérieures.

Cette fois, il s'agit de l’émission, Le Passe-Muraille et autres nouvelles, de Marcel Aymé, du samedi 5 janvier 2019.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.