"Chaque phrase, dans Tchekhov, on ne se sait jamais : si elle commence en comédie, elle finit peut-être en chose dramatique, ou bien c'est le contraire, on commence une phrase dramatique qui finit dans un éclat de rire" , confie Roger Planchon . Pour lire Tchekhov aujourd'hui, le Tchekhov satiriste des "Contes et nouvelles", j'ai invité un grand comédien et grand réalisateur, Niels Arestrup , qui a beaucoup joué Tchekhov au théâtre... -"Ce qui se rencontre le plus souvent dans les romans, nouvelles, etc" : extrait de "Premières nouvelles, 1880-1882" (éditions 10-18, 2004, traduction de Madeleine Durand)-"Un nom de cheval" , extrait de "Récits" (édition Gallimard, La Pléiade, 2005, traduction d'Edouard Parayre) -"Le Baron" , extrait de "Premières nouvelles, 1880-1882" (éditions 10-18, 2004, traduction de Madeleine Durand) -"Remède contre les crises d'ivrognerie" (1885), extrait de "Récits" (édition Gallimard, La Pléiade, 2005, traduction d'Edouard Parayre) -"Une bonne fin" (1887), extrait de "Histoires pour rire et sourire" (éditions L'Ecole des Loisirs, 1985, traduction d'Edouard Parayre et Madeleine Durand) -"Un drame" (1886), extrait de "Oeuvres", Tome 1 (éditions Gallimard, 1967) Avec les voix de Roger Planchon, Georges Simenon, Georges Lavaudant (archives INA) Et un extrait du film : "La Petite Lili" (2003), de Claude Miller , d'après "La Cerisaie" de Tchekhov### invité(s)

Niels Arestrup

programmation musicale

Svetlana

Tel tu étais ### Mamouchka

Ou rebiatok ### liens

Le Magazine Litteraire, partenaire de l'émission

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.